Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 novembre 2009 1 16 /11 /novembre /2009 15:35

Pour toutes info : thierry-chapin@hotmail.fr 



Le IWP dont mes articles précédents parlent pourrait permettre à l’Avenir de se développer sous de meilleures et plus lumineuses hospices…

 


De La Conquête Lunaire à la Colonisation Martienne puis Spatiale .
 

 

Un Monde qui pourra enfin se projeter vers l’Avenir et affronter d’autres enjeux du futur . L’enjeu majeur étant la surpopulation mondiale si l’expansion de l’Humanité est permise par l’ensemble des synergies ci précédemment énoncées . Ce problème ne se résoudra pas en une ou deux générations , c’est une certitude. Comme d’ailleurs la surpopulation ne sera pas un réel problème en une ou deux générations si nous prenons conscience du problème pour essayer de le résoudre dès à présent (sur l’alimentation, la croissance et décroissance sélective…). Alors la solution classique, c’est l’attentisme qui engendre famines, génocides et guerres. On ne peut reprocher à ce système son inefficacité . Il est efficace. l’Histoire nous l’a montré à bien des égards hélas. Mais est-il seulement encore souhaitable et tolérable d’en arriver là au vue de l’ Histoire ? Qui seront les Juifs de demain ? Qui subira notre attentisme en laissant faire ces atrocités ? Mais en même temps, peut-on laisser proliférer l’espèce humaine sans la réguler ? Non, là aussi , c’est une certitude . Alors il faut absolument faire prendre conscience à l’Humanité qu’il n’est pas interdit d’avoir 10 enfants dans une même famille mais lui faire comprendre que d’avoir 10 enfants risquent d’empêcher ces 10 mêmes enfants d’avoir chacun une chance de vivre au mieux dans un monde où ils ne seront pas seuls. La propagande positive (car tout discours massivement diffusé finit par être propagande malgré elle-même car on ne peut savoir comment chaque récepteur va recevoir un message, nous sommes tous différents… D’où la nécessité d’ essayer d’être clair pour Tous en allant chercher la complexité pour la décrire et pour cela , on ne saurait le faire en 3 lignes.), la culture , l'élévation du niveau de vie et l’éducation  doivent servir cette cause d’un certain ralentissement de la natalité pour nous permettre de reculer au maximum le seuil de saturation de la population sur la Terre. En effet , on remarque que les pays où le niveaux d’éducation et de vie sont les plus élevés sont les pays où la natalité est la plus faible. Donc plus de chances et d’éducation pour Tous, c’est moins de prolifération inconsciente de l’espèce humaine. Et je suis persuadé que l’Humanité saura se rendre responsable  si la société et le système dans lequel elle vit et s’épanouit la respectent et la tirent vers l’élévation plus que de la mépriser, l’exploiter et la tirer vers le bas et l’infantilisme pour mieux la contrôler.

 

Si donc, nous arrivons à limiter la natalité quel que soit la situation sociale de la famille [ce serait la pire des initiatives que de montrer aux défavorisés que les plus riches peuvent procréer et proliférer pendant que eux n’ont pas le droit de se développer. Ce n’est pas une question sociale, mais une question d’Avenir commun, pauvres ou riches. Pas de distinction.  Surtout si nous arrivons à diminuer les inéquités entre riches et pauvres. L’égalité n’est qu’une mièvre illusion , l’équité est un chemin à suivre. Nous ne devons pas envier celui qui gagne plus que nous si celui-ci le mérite car travaille plus et a plus étudié (Mais avoir des limites, c’est faire évoluer le système et l’Humanité s’adaptera à ce nouveau système comme elle l’a fait pour celui présent. Nous changerons pas l’Homme comme beaucoup disent alors faisons évoluer le système !). Il faut , au contraire, le saluer pour cela et  se prendre en main soi même et avec les moyens mis à disposition par les collectivités locales, régionales, nationales et globales pour arriver au niveau de celui-ci si nous le désirons pour son chemin de vie à soi et à sa famille…] , nous pouvons reculer cette date fatidique entre 150 et 250 ans à compter de ce jour.

 

Pendant tout ce temps , nous aurons « loisir » de commencer une réelle et internationale coopération de l’exploration spatiale de notre galaxie. La première étape sera la colonisation scientifique puis industriellement raisonnée de la Lune. Ce devra être la base d’envoi des navettes d’exploration. De plus , si je parlais de colonisation industrielle, il s’entend que l’exploration de la lune révèlera la présence de minerais et autres matières qui pourront être exploités. De surcroit, les récentes découvertes en eau sur la Lune permettront une installation plus aisée sur la Lune de bases (l’eau a un phénoménal rapport coût énergétique si on devait l’amener de la Terre.) Leurs exploitations serviront à la construction de structures renforcées sur la lune et la construction des fusées de colonisation de la planète Mars. L’énergie y aura son importance et n’aura pas de conséquences sur la Terre donc en cas d’incident. C’est une nécessité et d’où l’importance de ne pas utiliser toutes les ressources nucléaires pour l’énergie électriques sur Terre. Des moteurs propulsés à l’aide d’énergies nucléaires, cela permettra de réduire les temps de traversés et le poids des navettes donc de rendre encore plus viable cette colonisation. Les avancées de la robotique serviront grandement aux missions hors d’atmosphère. Cela fera avancer les technologies et ce progrès ne sera pas néfaste sur Terre où il ne faut pas remplacer le travail humain par celui des machines de manière systématique. Ces deux forces de travail se devront de coexister avec harmonie. C’est essentiel.

 

Essentiel aussi est la prise en compte de l’équilibre des masses sur la lune, astre bien plus petit que la terre et dont l’oscillation de la masse doit rester la plus faible possible sous peine de conséquences qui pourraient se révéler être des plus inattendues. Dès à présent des scientifiques travaillent déjà sur un ascenseur spatial qui serait construit grâce aux innovations en matière de fibre de carbone organique. Le lien avec la Lune (par cet ascenceur)  puis Mars (grâce à une Lune servant de Base de départ) n’en serait que grandement facilité car l’énergie nécessaire aux échanges de matériaux serait beaucoup plus restreinte.

 

 



 
 

            Vue d'artiste d'un ascenseur spatial (Un ascenseur est un dispositif assurant le déplacement en hauteur d'une charge. Il n'y a pas de distinction nette entre...)

De la planète Mars, il faudra se servir comme planète expérimentale de colonisation où les conditions de vie nécessitent la vie sous Bio-serre ou Biosphère . De plus, cette planète, bien plus vaste que le simple satellite lunaire, permettra l’extraction de plus grandes quantités de matières exploitées et plus variées. Cette exploitation devrait permettre la construction de vaisseaux spatiaux plus vastes (car conquérir l’espace ne veut pas dire détruire la terre, la piller et la vider de toutes ces ressources. Non . La Terre doit rester un espace privilégié et préservé où prospère l’Humanité. Quand la surpopulation se fera problème, des hommes et des femmes pourront partir vivre dans l’espace, là est la nuance, et coloniser des exo planètes … Anticiper au lieu de réparer…) permettant des traversées plus longues et pour plus de populations... Préparer un départ dans l'espace , pas Le départ . Nous resterons sur Terre et serons aussi dans les airs . L'un n'empêche l'autre . Préparer l'un , permet l'autre .

    

 

Mars, terre de fantasmes…  Tant de choses pourraient être envisagées pour la coloniser mais tout tend à devoir la coloniser à moyen et surtout long terme… De récentes découvertes ont permis de démontrer avec quasi certitudes ce que beaucoup de scientifiques pressentaient :  que la planète Mars renferme en ses pôles de l’eau sous forme de glace… Il faudrait la libérer et pour se faire, réchauffer l’atmosphère martienne . Pour se faire , des scientifiques ont planché sur la possibilité de dévier des astéroïdes pour l’amener à s’écraser sur Mars et générer de la  chaleur et un rétablissement d’atmosphère nécessaire à la vie. Une toute nouvelle découverte a permis de démontrer l’existence de comètes (j’entends par comètes des astres composés de poussière et de glace) dans la ceinture d’astéroïdes entre Mars et Jupiter. Hors les comètes sont génératrices de vie. Elles contiennent de l’eau sous forme de glace et de multiples éléments primitifs nécessaires à la vie. Alors autant bombarder de comètes déviées de leurs trajectoires la planète Mars plutôt que d’astéroïdes stériles… Cela fertiliserait Mars doublement . Cela va de soit que si l'on peut trouver des astéroïdes contenant des matériaux rares tels que Or , Titane , platine ou autres , il faudra s'y intéresser et les faire s'écraser dans les zones pauvres en minerais de Mars , et ce, tout en se souciant des oscillations de masse engendrées  par ces bombardements. Un système de satellites se devra d’analyser le maximum de ces comètes à proximité de cette ceinture pour voir lesquels seraient les plus à mêmes de correspondre aux besoins de Mars (en terme de taille, de composition et d’impact sur la planète entre autre) et aussi humain . Il serait par la même des plus intéressants d’analyser la composition des astéroïdes du système solaire pour voir si certaines sont emplis de matières et minerais rares (uranium, or, platine, titane, …) dont l’exploitation pourrait ensuite se faire sur Mars. Quitte à détruire ces météorites à proximité de Mars pour réduire la puissance d’impact du contact sur la planète…

 

De fabuleuses opportunités s’offriraient à l’humanité entière et aux grandes multinationales aussi. De formidables richesses inexploitables à ce jour pourrait devenir donc à portée de main  mais il faudrait faire attention à ne pas rompre certains équilibres du système solaire car si puissante puisse être la capacité de l’Homme à coloniser son environnement et l’apprivoiser pour le rendre viable, il ne faut pas être aveuglé par cette puissance . Il faudra faire maintes études pour vérifier la faisabilité de cela mais nos scientifiques et ingénieurs s’y attèleront si telle est la mission qui leur incombe… Par exemple il ne serait pas des plus judicieux que de faire s’entrechoquer des centaines d’astéroïdes pour créer une nouvelle planète dans le système solaire car cela influerait sur tout le fonctionnement global du système sans que l’on puisse en prévoir la multitude de conséquences et modifications d’équilibres des orbites des planètes déjà existantes. Mais si un jour, il fallait absolument modifier ces équilibres (pour par exemple éloigner l’orbite de la terre par rapport au soleil, cela serait possible par ce biais entre autre, ou en faisant passer un astéroïde à proximité de la terre pour en dévier l’orbite… très dangereux, plus dangereux alors pourquoi ne pas envisager (et soyons grandiloquent), …d’ y recréer la vie… Ce n’est pas pour demain mais l’Homme pourrait y tendre… S’il n’existe pas de planète viable, rien n’empêcherait l’Homme d’en créer une nouvelle en installant des petits réacteurs qui guideraient des météorites vers un point de convergence déterminé où ils s’agglutineraient  !), et bien nous y serons préparés ! Gageons que cette dernière hypothèse ne soit pas nécessaire mais ne l'écartons pas du champs des possibles. 

 

  Si certaines planètes sont inhabitables mais qu’elles regorgent de ressources nécessaires à la prospérité de l’Humanité Future, il faudra y installer des bases d’extractions et d’exploitations robotisées autonomes. Pourquoi pas y faire vivre des colons pour plus de contrôles si cela est possible et nécessaire… Ce seront les générations futures qui le détermineront car nous ne serons plus de ce monde quand cela arrivera mais ces générations se souviendront avec fierté, respect et sagesse que ce sont les générations passées qui leur ont laissé cet héritage, ce terreau de leur prospérité et de leur paix commune. Ce lègue sera celui dont nous pourrons être les plus fiers avec la maîtrise de l’eau pour tous, du déclin d’une certaine forme de sur-natalité et de la consommation responsable sans privation mais sans excès, avec conscience de l’Autre et des générations passées et futures. Un autre problème semble subsister sur Mars : Les micro Particules qui partout s'infiltrent selon les récentes découvertes sur son sol. Micro Particules ? Nano Particules ?!! Nos Chercheurs trouveront et produiront des Micro et Nano Filtres à particules. Ce n'est pas un problème mais donc une opportunité, une source de progrès scientifiques supplémentaires.

 

Le Nucléaire , Solution et Alternative Nécessaire Pour l'Espace , Par l'Espace.


                      A ce jour on a pu entendre beaucoup de personnes dire qu’il fallait investir de l’argent pour sauver la planète dès à présent mais en l’investissant sur la terre et pour la terre… pas pour l’espace. Je le comprends aisément mais il faut persister et répéter que l’un n’empêche pas l’autre et que l’un n’ira pas sans l’autre. Nous pouvons et pourrons vivre plus nombreux sur la terre mais il faut nous préparer à un surnombre inhérent à notre prospérité future. Certes nous retarderons au maximum ce seuil et lancerons des campagnes de préventions pour « lutter » contre la surnatalité (mais donc pas l’interdire : l’endiguer et la réguler par la prévention, l’information et la mise en perspective rendue possible par plus de culture et de spiritualité apportées à l’Humanité... Ainsi qu'un niveau de vie décent pour Tous) mais nous arriverons à ce seuil… Alors préparons-nous y au plus vite pour le retarder le plus longtemps possible. Nous , présentes générations de cette terre ,  n’irons pas dans l’espace mais préparerons le terreau qui rendra cela possible pour les générations futures. Le préparer , c’est éviter que nous devions nous enfuir dans l’espace une fois la planète rendue stérile. Nous pérenniserons la vie sur Terre et la préserverons en envoyant une partie de l’Humanité dans l’espace. L’un n’empêche pas l’autre, l’un permet l’autre.. Soyons visionnaires, lucides et clairvoyants. L’énergie nucléaire sera nécessaire à cette conquête de l’espace, c’est une quasi certitude et c’est bien pour cela qu’il faut absolument développer massivement dès aujourd’hui les énergies renouvelables qui doivent suffire à nos besoins énergétiques quotidiens au maximum. Le nucléaire doit être une solution d’appoint, d’urgence et de transition. Les ressources sont extrêmement limitées à l’échelle du temps et sa présence très localisée. En ce sens, nous pouvons être « pro-nucléaire » sans être pour autant pour la prolifération de centrales nucléaires , qui, sans conteste, ne font qu’augmenter le risque de "bavure" débouchant sur un nouveau Tchernobyl. Ce n’est souhaitable en rien ni pour personne.




Exemple de stockage en couche géologique profonde. Les infiltrations d’eau sont à long terme le principal problème. C’est un complément à l’évasion spatiale des déchets. L’un n’empêche pas…

 

 

 A ce propos, il faut absolument parler des déchets nucléaires. Tout un chacun qui aura fait l’effort et eu l’intelligence, la sagesse et l’ouverture d’esprit de lire ces mots jusqu’à ceux-ci va mieux comprendre encore ce que l’Humanité peut prétendre faire et commencer à mettre en route. Nombreux sont les scandales et les drames, qui, telle l’épée de Damoclès, peuvent apparaître et jaillir à la face du monde quant aux retraitements des déchets radioactifs. On entend parler de cela, de containers dans la Manche entre France et Angleterre et aussi en Atlantique, de mafieux Italien qui disent avoir retraité des navires alors qu’ils les ont seulement fait couler (la facture énorme qu’ils encaissent sert leurs intérêts privés mais pas ce à quoi cela était réservé à la base) de sous-marins nucléaires à l’abandon, de zones minières « décontaminées », récemment les incendies sur les zones contaminées autour de Tchernobyl… Quoi que nous fassions, la radioactivité de ces nombreux et variés éléments ne pourra cesser avant des millénaires… Et les zones de stockage, résisteront-elles aux outrages des temps lointains et futurs ? A court terme, la réponse est oui et peut nous « réjouir ». A moyen terme, sûrement et dans tout les cas, nous tous présent sur terre à ce jour seront passés à trépas… alors… A Long terme ? Et bien à long terme, maints doutes pèsent sur la capacité de ces zones de stockages à rester fiables, stables, étanches et sans danger… surtout que la quantité de déchets radioactifs ne cessent d’augmenter en s’accumulant.

 

 

 Le rapport avec l’espace ? Dès que nous aurons trouvé des moyens sûrs et moins coûteux de s’échapper de l’atmosphère de manière « industrielle », nous nous ne devrons d’acheminer nos déchets radioactifs dans l’espace… Je dis cela une fois à une personne qui me répondit que cela était fou dangereux, à cause de tout ces satellites gravitant autour de notre orbite… A celle-ci, je répondis que oui, c’est un grave danger mais que l’espace est vaste, si vaste, qu’il serait bien ridicule d’envoyer ces déchets dans l’espace pour les faire tourner simplement au dessus de nos têtes. L’épée de Damoclès n’en aurait été que mieux illustré mais pardi, ce n’est point là mon but que de simplement déplacer le problème de la sorte. Cela va de soit qu’il faut les emmener, loin, très loin, sur une planète où  son stockage serait sûr. Une planète du système solaire ? Je pense que tous seraient encore effrayés par cette « proximité ». Il faut vraiment que ce soit loin… Ou alors en les envoyant vers le soleil pour qui cela ne sera que broutilles et peccadilles comme son fonctionnement est basé sur la réaction de fusion thermonucléaire en chaîne… Ou Jupiter ? Les scientifiques et ingénieurs y  plancheront.

 

 

 C’est à étudier mais la conquête de l’espace permettrait à l’espèce humaine de se protéger de ce risque tout sauf non négligeable qu’est la gestion des déchets radioactifs à long terme et sans être effrayant, ce long terme pourrait être beaucoup plus rapproché qu’on  ne le pense et de fait qu’on ne le souhaite pour n’avoir pas besoin d’y réfléchir et donc d’agir et d’investir. Il est bien entendu évident que je ne prétends pas avoir eu cette idée car cela paraît être une évidence si l’on pallie aux 2 problèmes majeurs que sont les coûts et la sécurité. Ce n’est pas une farfelue idée même si mon cheminement de pensées et mes discussions nombreuses m’ont menées à trouver cette solution. En approfondissant mes recherches, je vis que bien entendu l’idée existait et que les principaux obstacles sont les 2 nommés ci dessus. (Voir déchet radioactif sur Wikipédia par exemple).

  

Nous sommes un chaînon de l’Humanité, la continuité présente de son passé construisant l’Avenir. Souvenons-nous en comme se souviendront ceux qui nous succèderont. Notre pouvoir, notre connaissance, notre savoir, notre sagesse nécessite cette responsabilité. Ces enjeux du futur permettront dès à présent de concentrer nos forces de travail et intellectuel vers des projets élévateurs et non destructeurs. Cela permettra de faire en sorte que la robotisation ne tue pas l’emploi, que le nucléaire engendre moins de catastrophes sur Terre et plus que tout d’avoir des projets pour l’Avenir de l’Humanité qui soit positif et visionnaire. Pour l’agriculture OGM, tout n’est pas à rejeter non plus. Monsanto pourrait orienter ces recherches vers des plantes qui absorbent et retraites les eaux polluées du delta du Nil par exemple mais de tant d’autres endroits. Les OGM ne devraient pas avoir lieu de citer dans nos assiettes. On ne peut trafiquer la nature pour quelques % de gains de productivité quand les croisements génétiques en ont déjà fait beaucoup.

 

En effet, pourquoi créer des plantes qui consomment moins d’eau à cause des sécheresses et des crises hydriques quand dans le même temps, nous pouvons régler le problème de ces crises par le IWP ? Pourquoi réparer toujours au lieu d’anticiper ? Surtout que le IWP est les deux à la fois et tellement plus encore…

 

De plus , nous sommes face il semblerait à une recrudescence d’accidents aériens. La flotte vieillit , les conditions économiques se dégradent et l’on a tendance à voir apparaître hélas certaines négligences (délais de plus en plus restreint pour les vérifications, manque de considération pour les contrôleurs …) dont les conséquences peuvent être dramatiques, c’est à dire, un crash aérien. Personne n’en réchappe , sauf miracle… Alors devant ce fléau qui, malgré tout, n’empêche pas à l’avion d’être le moyen de transport le plus sûr encore à ce jour (quoi que j’émette des doutes. Combien sont morts en 2009 en France cette année en Bus ou en Train ? Combien en avion ? Peut-être est-ce encore le cas dans les pays « pauvres » où les infrastructures routières sont mal entretenues mais en France ?!), que doit-on faire ? Attendre encore et encore d’autres accidents ? Croire en la fatalité de ceux-ci ? Ou, concevoir une nouvelle génération d’avions plus sûre ? En matière de sécurité, de nombreuses défaillances existent encore à ce jour et le principe de ces nouveaux avions ne seraient  pas de supprimer les risques de crash mais d’agir dans l’intérêt des passagers si cela devait arriver. Cela arrivera encore.

 

 

Maintes fois eus-je à l’esprit qu’il était bien étrange qu’aucun parachute ne soit à disposition des passagers d’avion. Certes, une évacuation d’urgence en plein vol est délicate mais cela m’effraya quant aux conséquences d’un incident en avion . Une seule issue : la mort . Cela va de soit que le but des ingénieurs et techniciens du secteur aéronautique est d’empêcher ces incidents de survenir et donc d’en arriver à ce genre d’interrogation. Alors si nous ne pouvons tous avoir un parachute en avion, pourquoi ne pas faire de l’avion un parachute ? Je m’explique. Les carlingues des avions pourraient se disloquer de manière organisée pour laisser les sièges passagers libre de celles-ci et ainsi des barges de 8 , 10 , 20 ou 50 sièges (les ingénieurs se pencheront sur la question) deviendraient indépendantes de toutes structures et des parachutes pourraient s’ouvrir pour un amerrissage ou un atterrissage en urgence avec un des systèmes de stabilisateurs ancrées dans ces barges.. Des sortes d’airbags latéraux permettraient un minimum de « douceur » lors du contact avec le sol. Des vies seraient sauvées. Le Risque Zéro n’existe pas. Préparons-nous donc à son éventualité inverse. Cela permettrait de relancer le secteur aéronautique et qu’ainsi les personnes effrayées et phobiques de l’avion puissent le prendre avec une bien meilleure sérénité . De nouveaux passagers donc et une croissance pour ce secteur qui connaît des difficultés comme bien d'autres. Cela va de soit que ces évolutions sur les avions devront s'accompagner d'une évolution des énergies utilisées pour son fonctionnement. Les Bio Carburants 2nde Générations et tous cités dans le mix énergétique convergent don parle le IWP pourront être des pistes à étudier et de concevoir des revêtements pour les avions qui captent l'énergie solaire  quand ils sont au dessus des nuages est une énergie d'appoint pour le fonctionnement intérieur des avions. C'est à envisager et à travailler, à concevoir, investir et y croire .

 

 

Tout cela est donc à étudier, envisager et parfaire car tout ce qui ci-dessus est énoncé est absolument perfectible. Il faut bien lancer le débat ! Voici !

 

 


 




     

Pour toutes info : thierry-chapin@hotmail.fr 

Repost 0
Published by Benjamin Blizard ( Thierry Chapin ) - dans environnement écologie économie sciences
commenter cet article
13 novembre 2009 5 13 /11 /novembre /2009 16:07

2012 , L’Odyssée de L’espèce … En voie de disparition ... et de Diversion ! Yes We Can !

 

 





La Fin du monde est proche ! Courez Courez Bonnes Gens  , Peuple de France , d’Europe , d'Occident et du reste du monde où Tout fout le camps,  vous réfugier, il est grand temps, une dernière fois dans les salles de cinéma pour vous effrayer avec votre consentement... avec une bonne projection de 2012 , le « Chef D’œuvre » de Roland Emmerich ! Alors hier , en ce 12 novembre , je suis allé voir 2012 avec plein d’à priori car l’œuvre quasi complète d’Emmerich ne m’est pas inconnue . C’est déjà la 3ème fois qu’il détruit le monde presque complètement ( Le Jour D’Après , Independence Day…) et un paquet de fois que tout pète à l’écran (Stargate , Universal Soldiers , The Patriot , Godzilla …) et je me demandais bien quelles histoires humaines gnan gnan il allait nous trouver pour « humaniser » ce récit catastrophe . Je n’ai pas été déçu .

Alors le postulat de départ : Amis qui n’aimer que les films intellos , passez votre chemin, ce film est un navet . Mais des fois , pour ma part, j’aime bien un bon navet. Ce n’est pas ce qu’il y a de plus savoureux mais c’est ça aussi la diversité . Amis qui aimer les navets : n’aimez pas que cela S’il Vous plait .


Mr Emmerich nous ressort donc d’obscures théories qu’il tente vainement de nous faire passer pour des réalités scientifiques prouvées . Il l’accrédite entre autre en disant que même Einstein l’avait prédit (Paco Rabanne aussi d’ailleurs tant qu’on y est ! ) Tout les 700 000 ans un vent solaire plus important  ravage la planète terre et déstabilise la croute terrestre … Un nouveau commencement et l’hypothèse que les dinosaures ont ainsi été exterminés (si c’était le cas , les strates du sol le révèleraient avec des failles énormes et un empilage anarchiques de celles-ci) par ce processus ! Non sens évident et révisionniste !


Nous avons donc l’infime honneur d’être présenté à un John Cusack qui joue dans toute la finesse possible face aux clichés qu’on lui impose de jouer et qui l’afflige , l’Américain modèle : divorcé d’une bombasse un tantinet vénale (elle est partie pour un neuneu gentil mais surtout chirurgien esthétique qui gagne mieux sa vie) , auteur « maudit » (il n’a même pas vendu 500 exemplaires de son chef d’œuvre !) obligé de la travailler à la solde d’un vieux gros (non je n’ai pas dit Viagra !) milliardaire Russe qui ne pense qu’à sa gueule et de sa pouf Type Paris Hilton (caniche nain mieux traité que près d’1 milliard d’êtres humains et 1 milliard , je suis modeste) qui comme par hasard s’est faite refaire les seins par le mec de l’ex de Cusack (Le monde est petit non ? Surtout étroit vue la vision qu’en a Emmerich !) et couche accessoirement avec le Ken de service qui sert de pilote au Jet Privé de l’oligarque. Il est le chauffeur de limousine de ce mafieux. La classe en somme ! 

Sa femme a quand même attendu de lui faire 2 gosses pour se barrer et nous voici donc en compagnie de ce papa paumé , un brin candide, naïf et trop optimiste (c’est ce que les critiques littéraire lui ont reprochés)  et complètement infantile … Un adulescent dans l’âme . Quand il commence à comprendre que des choses étranges se trament voici le niveau de la réflexion : « Y a du Louche là dedans ». Il est le « Grand Anti-Héros »  de cette aventure improbable .

Pendant ce temps , les grands méchants Politiciens et milliardaires complotent . Ils sont au courant depuis 2009 que cette catastrophe se prépare inexorablement et ne laissera sur Terre aucune chance à ceux qui n’y sont pas préparés… Alors ils veulent sauver leur peau et… les meubles . S’organise donc une collecte secrète de fonds ( 1 milliard d’€ - d’ailleurs ils insistent bien sur l’€ , pas le $ … De la déliquescence de la monnaie américaine…) et un rapatriement de grandes œuvres d’art de notre Histoire ( De vinci , Picasso … Mais tout les autres, au placard ! J’espère qu’au moins ils auront téléchargé un maximum de films, de musiques , de pièces de théâtre, musiques, concerts, opéras… et accessoirement l’œuvre de Noam Chomsky , ça les aidera ! Le reste donc, et bien à la trappe ! ) . Tout s’organise dans le plus grand silence et ceux qui souhaitent laisser une chance à ceux qui ne feront pas parti des arches construites à cet effet : on les dézingue ! Le directeur du musée du Louvre finit par exemple « like a candle in The wind » en explosant dans le pont de l’Alma !


Les pouvoirs, les gouvernements pensent déjà à l’après , c'est-à-dire vaniteusement à conserver leur pouvoir . La Fin est proche, « la Fin approche » comme dit un des politiciens suffisant et égotique. Alors ils ne s’occupent plus vraiment que de leurs petits soucis et pendant ce temps la contestation gronde et s’élève . Les manifestations du G8 sont sévèrement réprimés . On continue à faire peur au peuple et ça marche ! Les gens sont dans leur petite routine et train train quotidien . Le chirurgien tout heureux souhaite faire un enfant à sa femme (elle, elle hésite, on se demande si elle aime et ce qui peut l’attirer chez ce mec… La sécurité donc le fric en fait !) alors que la fin des temps est proche (les inconscients si ils savaient ! Heureux sont les simples d’esprit !).

Donc des arches se préparent et seul les nouveaux empereurs de ce monde moderne et leurs serviteurs (bas oui il faut quand même des médecins, des profs, des profs de sport pour les veuves joyeuses et j’en passe et des pires… « Il faut amener ceux qui ont quelque chose à apporter ! Des ultras riches et Des serviteurs donc !). Comme dans Deep Impact , Evan Tout puissant , Wall-E ,  Terminator 3 , on nous prédit que l’apocalypse est proche mais que certains pourront y survivre y recréer un monde meilleur , le « Meilleur des mondes » plutôt car sauver les Bush et consorts , ce n’est pas cela qui créera un monde meilleur ! Ce qui est le plus effrayant c’est de voir comment Hollywood prend plaisir à nous faire croire qu’on va tous crever… sauf certains ! Alors tant qu’on peut consommons ! Y a que ça qu’on se faire de bien pour ces gens là ! Le peuple naïf et aliéné se distrait, va voir des matchs de Boxe à Las Vegas ( Qué Viva Las Vegas ! ).

 


Schwarzie face à l’apparition d’évènements sismiques un tantinet visible ( des séismes de plus de 9 sur l’échelle de Richter qui n’en compte que 9 , ça ne passe pas inaperçu tout de même !) dit qu’il n’est pas aussi fort que tout les Super Héros qu’il a interprété mais qu’il faut se rassurer, « Le pire est derrière nous » ! A peine ces paroles prononcées , TOUT Pète ! Et là John Cusack secoure héroïquement toute sa famille dans des scènes de poursuites (limousine contre fissure de la faille de San Andreas , qui Gagne ? La Limo Bien sur ! )  et le dindon de la farce (le chirurgien) sert à quelque chose : comme il est friqué , il a pris des cours de pilotage , comme il est peureux , il ose à peine piloter alors que si il ne le fait  et bien ils vont Tous mourir ! Comment peut-on hésiter en telles circonstances ! C’est super frustrant de les voir réfléchir aussi mollement et bêtement en pareil situation ! La gamine de Cusack ,elle , bien formatée (eu h pardon , éduquée comme ils disent !) est trop triste car elle a perdu ses chapeaux (c’est y po mignon ! On a presque la larme à l’œil ! Emotion , émotion, océan d’aliénation ! ) . On y rajoute du comique potache à la hauteur de son CONcurrent de l’année qu’était Transformers II ( Donuts Géant qu’il faut éviter , le pauvre chirurgien se prend de la boue , enfin de la merde en pleine gueule à travers la fenêtre ouverte ! TROP TROP Drôle vous dis-je ) .

( 3 cours de Pilotage, des obstacles infranchissables, des risques inconsidérés, des chances infimes ,... une Mission Suicide ?! Allons-y En avant , Nous les Américains Super CONquérants !)


Nous avons aussi le droit au scientifique black (dans Independence Day il était Juif et divorcé) humaniste dont le père est un ancien alcoolique repenti. Son fils le prévient de la fin du monde et là , paf , il se remet à picoler . Une dernière cuite … Pour la Gloire ! L’ami Jackie n’est jamais loin ! Florilège de clichés chemin faisant , Le « Seul » qui détient la vérité  est un illuminé (« magistralement » interprété par Woody Harrelson … Tueurs Nés lui a laissé des séquelles !) qui vit dans la forêt comme un baba cool fan des théories de tout complot (Roswell , Marylin Monroe , mais on ne parle pas du 11/09 !).  Et nous avons le Barack Obama de l’histoire interprété par Danny Glover qui nous donne ici la Larme Fatale (!) . Sa femme est déjà morte (Est-ce une menace déguisée d’un complot anti-Obama ? rien n’est moins sûr vu le niveau du film !) et au moment où vient le temps de s’enfuir , il préfère rester à prier et laisse sa Sexy Lady de fille (célibataire Of Course ! La charmante Thandie Newton qui avait déjà joué avec Glover dans Beloved ) partir pour être sauvée. Le moment le plus tordant étant celui où Danny Glover sort de la Maison Blanche recouverte des cendres des multiples éruptions volcaniques qui ont eu lieu et se retrouve « Blanchi » par la cendre , une espèce d’antithèse du « Jack Crow » et plus il est blanc et plus il est valeureux ! Michaël Jackson l’avait compris bien avant lui ! Sacré Emmerich !


Ceux qui donc osent parler sont «  des ennemis de l’Humanité » ! Facile à dire quand on fait partie des privilégiés chanceux qui seront sauvés ! Mais ils ont des remords ! N’auraient-ils pas mieux fait de faire une loterie  pour laisser une chance à chacun (et bien non , Deep Impact l’a déjà fait en quelque sorte !) et ce ne serait pas mieux ! Avec le bol qu’on a , ils auraient sauvé FX de Secret Story (pfff suis-je bête, lui , il serait sauvé ! Il est riche ! En une stratégie , il ferait clamser ses parents si ça pouvait lui permettre d’être sauvé !) . Mais la menace avance plus vite que prévu et chacun embarque dans l’empressement et beaucoup n’arrivent pas à embarquer malgré leur invitation VIP ! Mais là, quelle humanisme , en fait il rouvre  les portes à la va vite (alors que si ils l’avaient fait dès le départ, il n’y aurait pas eu tout ce tintamarre !). Trop généreux les VIP . Ils s’entraident pour que chacun puisse embarquer dans une arche tout aussi VIP (chambre individuelle spacieuse tout confort ! Et une Nespresso ? What Else ?!) . Queen Elizabeth embarque avec ses TouTous (essentiels pour la survie de l’Humanité ! Une pauvre , pardon une riche, grand-mère sur le point de clamser (d’ailleurs en 2012 , sera-t-elle encore des nôtres ?!)  Que de bons sentimentalismes niaiseux et sirupeux (émotion, émotion … !). John Cusack par miracle arrive à accéder à l’arche après moultes péripéties digne du Grand Bleu (un pro de l’apnée et son fiston aussi !) et le premier truc qu’il fait : aller au Duty Free ! TROP TROP Drôle vous dis-je !

Et alors qu’il s’apprête à échouer sur le Mont Everest ( sic ! Et pour faire croire aux gens qu’ils sont intelligents la question pour un champion du film « Mais qu’est-ce qui fait donc 8848 mètres de Hauteur ?! » L’ignorance est la force , nous faire croire qu’on est intelligent, la force des puissants !) par miracle ils sortent de ce mauvais pas !

 Là ils découvrent par Satellite le nouveau monde ! Le point culminant du monde est dorénavant l’Afrique et ils émettent même l’hypothèse que ce continent s’étant extrêmement surélevé n’a pas été atteint par les gigantesques tsunamis qui détruisirent tout sur leur passage (Titanic fait couler un bateau en 3H , Emmerich en 3 secondes . Aller, ça c’est fait , on est bourrin ou on ne l’est pas !) avec même l’USS JFK qui s’écroule sur la Maison Blanche (TROP TROP Drôle ce BlockBouseTer !) … L’Afrique serait donc sauvé des eaux dans ce film qui vire donc à la Sciences Fiction pure et simple car pendant ce temps  là , l’Afrique , elle, en partie, est en train de mourir de notre inintérêt , de notre inaction et de l’overdose de futile divertissement que nous subissons sciemment ou non (Il y en a vraiment qui croit qu’on peut passer sa vie à bosser et ensuite se distraire ! C’est ça la dictature du divertissement ! C’est Fun et infantilisant donc c’est parfait pour être malléable, corvéable et contrôlable ! Attention, je ne dis pas qu’il n’en faut pas, la preuve j’ai vu cette bouse sympathique donc je serai mal placé pour faire cette morale mais trop de divertissement tue le divertissement… Avec Modération donc !).  Et la nouvelle Afrique où se dessinent un lac en forme d’œil et une baie comme une baie qui forme un visage plus simiesque qu’humain (ça c’est du respect et de la considération !) …

 

La Vie Continue….

 

Voilà pour ce grand « chef d’œuvre » de Propagande moderne qui ajoute à la diversion et à la psychose ambiante et nous évite donc de penser aux réelles causes probables d’une « fin du monde » qui sera plus soft en vrai . En effet,  si juste 3 ou 4 milliards crèvent, on trouvera qu’on s’en est « bien sorti » ! comme le Jour d’Après, les catastrophes climatiques ne seront pas aussi subites et gigantiques donc nos cerveaux anesthésiés seront presque plutôt soulagés , le fameux « ça aurait pu être pire » … comme dans les films de Roland Emmerich ! Nous avons plus de chance de Tous mourir du fait de notre attentisme et notre inaction face aux vraies problématiques du XXI ème siècle que dans de pareils circonstances. On fait diversion avec l'improbable pour occulter le probable et plutôt que de s'occuper du champ des donc mêmes propableset des possibles... Qu'il nous faudra savoir anticiper.

 

Les seules questions « intelligentes » que l’on peut se poser à la sortie du film sont au nombre de 3 :

 

1)      Si le Tibet est de plus en plus fermé, cela ne permettrait-il pas de faire ces arches ou pires ? Tout est possible dans une zone fermée ! Et le Dalaï Lama de ne fait-il  pas parti de cette conspiration (je suis sûr qu’il a son ticket , lui ! En fait ils font semblant de ne pas s’entendre avec Hu Jin Tao ! En fait ils sont cul et chemise !)

 

2)      Et si la crise de 2008 n’avait pas seulement été le prétexte pour lever des fonds dans la perspective  d’un évènement semblable qui se passerait prochainement (ou alors carrément , ils ont décidé de tout faire péter car ils sont trop incompétents pour vouloir régler les problèmes. C’est vrai que dans les grandes écoles, on ne leur apprend plus à résoudre des problèmes mais à profiter des problèmes !)

 

3)      La dernière et la plus essentielle : Alors ce soir , patate ou navet ?! Patate , ça suffi les navets pour aujourd’hui !

 

 

Bon Film !!! ^^

 

 

PS : Roland Emmerich est un gros gamin mais pas si innocent. La polémique sur La Mecque qu’il n’a pas voulu détruire  , pourquoi en parler si ce n’est pour entretenir la suspicion sur tout les musulmans ?! Il ostracise le monde musulman de la sorte car je n’ai pas vu non plus Jérusalem se faire déglinguer ni tout les lieux de croyances multiples et diverses asiatiques ! Sacré Roland d’anti-islamisme primaire !!!


Face à l'anesthésie générale , j'espère avoir été incisif en piquant dans le Vif !


Repost 0
Published by Benjamin Blizard ( Thierry Chapin ) - dans critique cinéma
commenter cet article
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 13:53

Pour toutes info : thierry-chapin@hotmail.fr 



Le Pétrole, une ressource essentielle à l'avenir de l'Humanité mais qui ne doit plus servir dans les transports à très moyen terme.


         Beaucoup de scientifiques et de spécialistes remettent en question l’état des réserves du pétrole au niveau mondial et de par sa consommation à l’échelle du temps donc des décennies à venir. Le problème dans tout cela n'est pas tant de savoir quel est l'état actuel des réserves car même si cela peut être estimé, cela restera une estimation et donc elle sera approximative et discutable de fait. La question et la crainte est plutôt de savoir pendant encore combien de temps allons-nous encore être assez stupide et frileux pour continuer à mettre du pétrole dans nos réservoirs, pendant combien de temps encore les industriels vont continuer à vivre des rentes pétrolières au lieu d'investir réellement massivement dans la production de véhicules, de navires et même d'avions fonctionnant aux énergies vertes (pas de solutions uniques donc : électriques , hydrogène, biocarburants 2nde génération par dégradation des déchets organiques, micro algue oléagineuse, hydrate de méthane sous-marins... Retour Vers le Futur 2 et son moteur fonctionnant aux déchets, cela deviendrait presque possible ! L’Homme crée sa réalité futur en se basant sur des utopies passées).

 

 

ANTICIPER POUR NE PAS SUBIR . EVOLUER POUR MOINS POLLUER.

Car il ne faudra pas faire cela au dernier moment quand il n'y aura presque plus de ressources . Le pétrole, il faut continuer à l'exploiter mais il faut pérenniser cette exploitation car la pétrochimie  (textiles, plastiques, médicaments, cosmétiques,…) sera toujours essentielle dans un avenir plus lointain. Il ne faut pas vider de son sang la planète de manière si déraisonnée et aveuglée. Donc ce n'est pas être contre l'utilisation du pétrole que de dire cela, c'est au contraire prendre conscience de la valeur inestimable de cette ressource pour l'avenir de la planète. Mais polluer l'atmosphère à cause du pétrole dans les transports est un crève coeur chaque fois je tourne la clé pour démarrer le moteur d’un véhicule. Il faut que les pouvoirs publics forcent les industries à accélérer le processus pour que très rapidement des véhicules arrivent sur le marché. Il en faut pour toutes les bourses donc de petits véhicules urbains pratiques comme des « grosses » voitures rutilantes pour ceux qui aiment la belle mécanique. La belle mécanique doit cesser de rimer avec pollution et c’est tout à fait possible comme le montre ces images et cette vidéo . La puissance d’un moteur au méthane est fulgurante. Les énergies vertes , cela peut aussi être fun.



(un exemple de l'utilisation possible du méthane en matière spatiale. Une automobile fonctionnant à cette énergie ne peut-elle pas concurrencer les F1 actuels ? Elles seront mêmes plus performantes!)
 

LES COURSES AUTOMOBILES PASSANT AU VERT, C'EST POSSIBLE, SOUHAITABLE, PROFITABLE ET NECESSAIRE ! CREONS L'ENVIE.

Un exemple pour la Prospérité Durable est celui des courses automobiles et du secteur automobile en général. Si dès demain, les Grands Prix et Rallyes automobiles mettent en branle l’avènement de courses Auto Electriques, à l’hydrogène, aux Biocarburants 2nde génération (comment peut-on encore parler des 1ère générations qui sont une erreur tout simplement. Cela arrive, alors tirons-en les conclusions pour ne pas reproduire ces erreurs. Rien n’est irréversible.) et autres, les peuple iront vers les voitures propres plus facilement et surtout plus rapidement vers ces technologies car la recherche et le développement de ces véhicules auront un impact direct sur les véhicules propres des citoyens…Accélérer le mouvement , l’élan en y adjoignant le maximum de protagonistes en essayant d’en exclure le moins possible des anciens processus. Yann Arthus Bertrand s’ait récemment plaint de la construction d’un circuit automobile à Flins dans la région Parisienne. Il est contre celui-ci. Et bien malgré l’infini respect que nous pouvons avoir pour ce grand homme (et c’est mon cas), force est de constater que nous n’allons pas empêcher les courses automobiles. Alors autant proposer que ce circuit soit le premier au monde (et qu'ensuite les autres suivent cet exemple en cascade. Pourquoi pas faire de ces circuits des zones modèles de l'écologie en autosuffisance énergétique et avec un parcours naturel de recyclage de l'eau. Le IWP , c'est aussi des circuits courts de distribution , pas que des projets Mondiaux onéreux mais nécessaires) à n’accueillir que des véhicules propres sur son circuit et d’en expliquer les raisons. Il faut organiser des challenges verts dans un premier temps et ensuite que la FIA passe aux véhicules à énergies propres. On ne peut pas continuer à faire rêver les téléspectateurs avec des véhicules qui polluent en leur faisant croire qu’il y aurait moins de spectacle avec des véhicules propres. C’est un mensonge , d’autant plus si le nécessaire est fait dans le sens des progrès technologiques au plus vite.
Créer l’envie ! Les émissions automobiles auront leurs responsabilités pour « véhiculer » cette image positive, tendance, respectueuse mais aussi « fun » si des émissions telles que « Pimp my Ride » rendent « cool » le tunning Ecolo avec plein de gadgets écologiques et des moteurs « surboostés » au vert !

 

 (Tesla-berline-S-2-officielle 220 km H et 400 Km d'autonomie. C'est encourageant pour une voiture électrique. A la fois classe et propre...)
 

Créons l’envie, l’élan si nous ne pouvons pas lutter contre la nature humaine du désir de possession. Mais possédons mieux, possédons Vert. Il faut donc inciter les organismes type FIA et WRC à changer les règles des courses pour obliger les compagnies automobiles à concourir avec des voitures écologiques. Elles seront rapides, très rapides, silencieuses et non polluantes. Mais si le vacarme fait partie du spectacle, des moteurs à hydrogène ou au méthane feront le bonheur des fondus de bolide. Il existe des véhicules électriques expérimentaux qui roulent à plus de 300Km/h ! S’ils ne le veulent pas, alors nous créerons ces circuits et s’il le faut, nous utiliserons les techniques de propagande pour décrédibiliser ces « obscurantistes » de l’Automobile. Espérons ne pas en arriver là et pour se faire, les compagnies pétrolières devront y trouver leur intérêt. D’où l’importance de leur basculement, de leur réorientation stratégique vers les énergies vertes pour le transport. Nous aurons besoin (et je me répète pour être clair), toujours besoin de pétrole à long terme. Préservons et pérennisons la ressource, ne la dilapidons pas car plus qu’égoïste, c’est tout simplement suicidaire et sans vision de l’Avenir… Obscurantiste donc. Nous serons lumières et ils seront du voyage, qu’ils ne s’inquiètent pas, au contraire, ils pérenniseront leurs pouvoirs par ce biais-ci si tel est un de leur but, point n’en seront-ils empêchés de ce point de vue. C’est formidable et palpitant d’avoir à recréer de nouvelles envies, plus saines et bienfaitrices pour la planète. Les publicitaires (et les ingénieurs en Véhicules de courses automobiles et de moto, cela va de soit !) s’y donneront à cœur joie .

 

 

( + qu'1 progrès ce bateau est 1 vrai bijou,1 oeuvre d'art ! + de 30 noeuds . 1 balade romantico-High-Tech dans la lagune de Venise... Sublime!)  

Une entreprise comme Total en France doit aider financièrement , technologiquement et logistiquement à cette conversion et aussi au IWP (certaines de leurs plateformes rendus inutiles du fait de la diminution des prélèvements de Pétrole pourront être réhabilitées pour la création des plaques de glace autour de l'Antarctique par exemple). Nous en parlerons pour EDF mais la sous-traitance est aussi un problème pour une compagnie comme Total au regard des derniers problèmes survenus sur leurs différents sites ( et ne parlons pas de l'Erika ou d'AZF). Cela fait parti de la Réévaluation qui sera développée au cours des prochains articles.



DE LA NECESSITE DE FAIRE DE MEME POUR LE NUCLEAIRE .

 

Je dois dire que c'est un peu la même problématique pour le nucléaire. Il ne faut pas stopper net l’utilisation de cette ressource car on n’arrête pas le progrès mais par contre on doit dicter au progrès les voies qu’elle doit suivre, infléchir pour qu’elle aille là où l’humanité en a besoin et pas que de manière financière. Les ressources sont très faibles à l'échelle du temps et de la planète et très localisées (au Niger, le nucléaire, ce n'est pas que du bonheur pour les populations locales ni pour les étrangers qui se font kidnappés, souvent d'entreprises en rapport avec le nucléaire...) et donc la politique économique française est extrêmement dangereuse en plus d'un point :


 

1) Prolifération Nucléaire = Prolifération des Risques.

L'exemple de la Libye est inquiétant. Nous allions donner du nucléaire civil à un pays qui va vraisemblablement être en conflit majeur avec l'Egypte, le Tchad, le Niger et L’Algérie dans les décennies à venir car la Libye va piller les ressources en eaux fossiles du désert par un projet nommé Great Manmade River Ou Grande Rivière Artificielle (40 Milliards de$ pour pomper des eaux qui ne se renouvelleront pas, d'où le terme fossile car elles ont mise des millénaires à se constituer…), ce qui pompera en zone frontalière les ressources des pays voisins qui vont vivre une véritable crise hydrique si il n'y a pas de coordinations au niveau mondial et dans ce cas continental de la gestion de l'eau. . Le risque : n'auront-ils pas la tentation de faire des recherches pour passer au nucléaire militaire pour se défendre, ou pire, pour attaquer leurs voisins ? Il y a un patent manque de concertations et quand on voit les sommes investies dans ce projet, on voit qu'il donc possible de financer les IWP à l'échelle planétaire. Il ne faut pas empêcher la Libye de s’approvisionner en eau mais le IWP permettrait d’inonder les plaines désertiques de cette grande nation qu’il ne faut pas mépriser. Au contraire , elle, au moins, a su anticiper le problème de l’eau. Maintenant le faire seul et sans concertation est une réelle erreur que les problématiques actuelles mettent en exergue . Donc il ne faut pas les sanctionner mais les prévenir des risques encourus .

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Grande_Rivi%C3%A8re_Artificielle

 

  

 

A cela , il faut ajouter les risques de terrorismes multiples et les aléas climatiques et tectonniques , de l'ouragan , aux inondations en passant par les séismes et les tsunamis... Y ajouter le facteur humain et la liste est déjà trop longue pour dire autre chose que : Le Nucléaire est Nécessaire mais ne le rendons Pas Primordial .

 

 

 

 

2) Prolifération Nucléaire = Accélération de la Diminution des Ressources.

Comme pour le pétrole le nucléaire est essentiel au même  titre qu'il est essentiel que le nucléaire ne soit pas une énergie principale mais bien une énergie d'appoint et de pointe. Dépendre principalement de l'énergie nucléaire fut une stratégie gagnante pour la France au XXème siècle mais face à la modification des problématique auxquelles nous sommes désormais confrontés au XXI ème siècle quitte à perdre de l'argent sur ce secteur pour mieux en gagner sur d'autres secteurs plus diversifiés et garant d'emplois pérennisé (Le Mix énergétique créera plus d'emplois que la surexploitation des ressources nucléaires extrêmement finies). Il faut pérenniser la ressource nucléaire pour qu'elle serve les progrès scientifiques et la recherche spatiale.

 

 

3) Prolifération Nucléaire = Prolifération des Déchets .

Plus s’accélèreront les consommations d’électricité provenant du nucléaire plus les déchets nucléaires s’accumuleront sans que de réelles solutions ultra-durables n’arrivent . Les déchets sont à ce jour stockés en France à La Hague par exemmple (mais pas que là. Plus de 1000 sites de déchets + ou - radioactifs sont répertoriés en France !) en attendant que les technologies permettent un enfouissement géologique sécurisé pour des millénaires, soit malgré tout des bombes à retardement pour la planète… Demain à l’échelle du temps universel. La seule réelle solution pour régler le problème des déchets nucléaires sera dans le futur de les envoyer dans l’espace vers Jupiter ou le Soleil par exemple mais ces solutions ne seront pas prêtes , sécurisées et à un coût économique et énergétique raisonnable avant une bonne cinquantaine d’années , peut-être plus , peut-être moins mais c’est une évidence qu’il faut expulser hors de la terre ces poisons. Le IWP y consacre toute une partie dans ces appendices finaux sur la conquête de l’espace, la colonisation de la Lune puis de Mars et de la manière dont procéder pour éviter de graves problèmes ( garder une masse stable de la lune par exemple. Ce serait hérétique de piller ces ressources pour les rapatrier sur terre ou qu’elles aillent vers Mars alors que l’équilibre Terre-Lune se base sur leur masse.)

 

(Le stockage des déchets radioactifs en couche géologique profonde est une solution transitoire car il faudra bien les expulser un jour ces déchets. Les mouvements tectoniques et un bombardement d'astéroïde ne sont que plus ou moins prévisibles sur les millénaires à venir et même d'ici à quelques décennies.)

DE L'IMPORTANCE DE NE PAS NEGLIGER LE FACTEUR HUMAIN A TOUS LES ECHELONS DU PROCESS.

Il faut juste ajouter à cela le plus grand des risques au niveau nucléaire : le risque humain . En effet, toujours vouloir maximiser le profit et être passé d'une aire d'électricité bon marché pour les citoyens (qui financent par leurs impôts et leurs factures depuis 50 ans la recherche nucléaire) à une logique financière trop importante fait que du dire des spécialistes, nous sommes passés dans les centrales du risque zéro au risque calculé. Beaucoup d'ouvriers travaillant dans les centrales font parti de sociétés sous-traitantes qui sous-traitent par la même ces employés : moins payés, moins formés, moins considérés, les accidents vont avoir tendance à s'accentuer (le dernier en date avec la barre de combustible impliquait des sous-traitants) et cela est hélas aussi logique et méprisable que la simple logique économique pour régir l'avenir de l'humanité . La France n'a même plus les moyens d'entretenir correctement la totalité de son parc nucléaire (plusieurs réacteurs sont en arrêts) et va devoir importer de l'électricité cet hiver vraisemblablement ! L'argent ne sert plus là où il devrait. Nous parlions d'emplois. Dans le domaine du nucléaire il faut pérenniser ces emplois , qualifier et former les employés quel qu'ils soient et stopper ce nivellement par le bas de la sous-traitance (et d'ailleurs dans de nombreux autres domaines, cela fera parti de prochains articles). Maints documentaires et écrits dénoncent cette omerta élitiste à la française qui fait que Nucléaire rime avec Secret d'Etat . Gageons que jamais au grand jamais il ne rime avec Mensonge d'Etat. Rappelons que le Capital d'EDF est ouvert à l'actionnariat privé à hauteur de 15,1% dont 1,9% pour les employés, ce qui évite trop de constestation. Mais déjà des voix se font entendre pour critiquer la pression de l'actionnariat sur la relation client. C'est un fait puisque EDF est passé de 1ère entreprise préférée des Français à seulement 9ème en 1 an. Si les conseillers sont eux aussi sous-traités, sous formés, sous respectés dans leur dignité et sous payés donc, le jean foutisme de certains est concevable et la grogne des clients légitimes.

( Si la logique Economique laisse l'Homme en dehors des processus de fabrication, l'Homme ne fera-t-il pas de même avec cette illogique ? )

Rappelons que nous sommes TOUS actionnaires d'EDF... Nous l'étions d'ailleurs aussi de GDF. On appelle cela une spoliation car nos impôts et nos factures ont financé l'investissment et la prospérité de GDF pour qu'au final , cela profite à une ultra minorité de gros actionnaires et aussi de petits (qui seront les 1ères victimes en cas de spoliation type épouvantail-crise qui fait qu'ils vendent à bas coûts ce que les gros actionnaires "concèdent" à leur reprendre). Par contre cessons de critiquer EDF pour son CE . Pourquoi le supprimer alors qu'il est un modèle auquel devrait tendre l'ensemble de la société. Même si certains abus sont à déplorer, ce CE ne doit pas disparaître pour être juste et égal avec les autres (l'égalité dans la médiocrité donc et un nivellement par le bas néfaste aux classes moyennes car rappelons-le : l'ultra majorité des employés d'EDF appartiennent aux classes moyennes et pas que supérieures). Ce qui serait juste, c'est que Tous tendent à bénéficier du même type d'avantage. Cela coûterait cher mais pas tant que l'avidité actionnarial qui tend à l'aliénation des masses par soucis de gain de productivité et donc d'accroissement des profits. Il est donc sensé de dire que doit être réévaluer le système actionnarial qui absorbe la quasi totalité del a valeur ajoutée par le travail qui se retrouve complètement dévalorisé. Les revenus du travail ne sont qu'une variable ajustable pour ces économistes fomatés dans les grandes écoles. Cela n'est qu'une vision élitiste, tronquée et étriquée des réalités que ce système fait subir aux travailleurs, qu'il soient ouvriers, employés de bureaux ou cadres. La lutte des classes n'est plus les ouvriers contre le grand patronat mais Tous Les Salariés contre le Grand Actionnariat (pas le petit donc). Je ne peux que vous invitez à regarder la série Documentaire , La Mise à Mort du Travail de Jean-Robert Viallet.


La Réévaluation des choses et du système permettant le IWP, c'est aussi parler de cela, en avoir conscience pour le mettre en perspective et en cohérence avec les progrès et évolutions nécessaires, souhaitées et bénéfiques qui créeront l'élan et l'envie d'aller vers cette convergence d'idées et de propositions. Le basculement vers le Mix Energétique est donc une nécessité à prépart et anticiper pour pouvoir encore mieux appréhender les problèmes et siuations qui se présenteront et qui n'avaient pas été envisagé. Nous pourrons de ce fait plus réactivement énergiquement nous remettre en question et faire avancer ce progrès dont le but et la vision est aussi simple, claire, importante et nécessaire : Que la vie s'épanouisse sur Terre aussi longtemps que possible. Et pour le côté financier, les dizaines de milliards de $ et d'€ investis dans le nucléaire et sa recherche (projet ITER par exemple) montre qu'il existe les Moyens Financiers et qu'il nous reste à mettre en place les moyens humains , intellectuels , créer la volonté publique , politique , industrielle et avancer en toute convergence avec les autres parties du IWP.

LES POTENTIELS SONT Là , AUTOUR DE NOUS , PARTOUT SUR LA PLANETE , SE COMPLETENT  ET DE MANIERE ABONDANTE !!!





CONCLUSION

 

Pour conclure, rien ne sert d’être extrême ,  d’être pro ou anti nucléaire , pro ou anti pétrole. N’y a-t-il pas d’équilibre possible ? Si . Il suffit de le vouloir, de mettre les choses en perspective et d’essayer de les envisager au mieux. Il existe des zones où les ressources pétrolières et nucléaires pourront être exploités. C'est le cas en Antarctique et au Groënland comme sur les fonds océaniques arctiques ou les sols bitumeux de l'Alberta en Alaska. Mais les technologies actuels le permettant sont très coûteuses et extrêmement polluantes (pollutions de sols, réchauffements des sols, consommation énergétiques, trop importantes, dévastations de zones naturelles...). Quand les technologies permettront de prélever des ressources sans abîmer le biotope Antarctique ou Groënlandais et sans avoir besoin de détruire de vastes zones de galces, alors pourquoi exploiter certaines de ces zones. Mais en attendant il faut passer à la conversion aux énergies vertes et en faire pour demain les solutions à la diminution des prélèvements de pétrole et d'uranium .Comme pour le Great Manmade River, des erreurs sont possibles. Ce qu’il faudra donc si erreur il y a , c’est ne pas persister dans le mauvais sens si les faits nous montrent que ce n’est pas le bon chemin, savoir se remettre en question en permanence pour gagner en réactivité. Total, EDF et Areva sont 3 Magnifiques Fleurons de l'Economie, de l'Industrie et de la Technologie Française . A nous de proposer les voies que doivet prendre ces Entreprises pour être durablement prospère. Créons leur les conditions d'un avenir , d'un modèle écolonomique viable et rentable. Pour la Libye , alors ? Que faire ? Leur vendre des armes ou participer avec eux aux modifications nécessaires de leurs plans pour l’eau ? Il faut bien comprendre que les installations et infrastructures qu’ils ont créé peuvent être adaptées au ICE WATER PROJECT mais il faut dès à présent des concertations et des études scientifiques, économiques et des échanges diplomatiques pour le permettre…. Créer un lien d’interdépendance pacificateur, c’est cela aussi le IWP .

 


LE TOUT NUCLEAIRE ET LE TOUT PETROLE : NON .

LE 0 NUCLEAIRE ET LE 0 PETROLE : NON PLUS .

L'EQUILIBRE ET LA PERENNISATION DE CES 2 RESSOURCES EN BASCULANT VERS UN MIX ENERGETIQUE PREDOMINANT : OUI !

 


 

 

  ( J'aime cette photo mais ne cautionne pas une image : celle du colza . Soyons pour les biocarburants mais les 2ndes générations donc pas de débat là dessus, c'est clair : les bio-éthanols sont dangereux car peu rentables, diminuant la fertilité des sols et les surfaces cultivables pour l'alimentation et peu efficientes en rapport superfice/énergie produite)

 

 

Pour toutes info : thierry-chapin@hotmail.fr 

Repost 0
Published by Benjamin Blizard ( Thierry Chapin ) - dans environnement écologie économie sciences
commenter cet article
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 01:57

                                        Le Printemps .

 

 allegorie-vertu-vice-lorenzo-lotto-13-315-iphone

 

 

 

Deux regards se croisent.

L’un est un Homme , l'autre une Femme.

Pierre, Paul , Marie ou Françoise

Qu’importent les noms quand battent les âmes.

 

En un furtif instant, le désir s'installe

Ou rien ne se passe et les deux détalent...

En cet instant luisant de lumière

Où par peur du pire et des impaires

L'on en perd ses repères

Quand soudain tout s'éclaire

Et tonne dans les airs

Ce qui vous noue le ventre ou fait tomber par terre.

 

Chavirer pour un regard par hasard,

Laissant pantois ou presque hagard.

Quoi de plus doux à nos yeux n'est-ce pas,

Que d'être lové soudainement de cette étrange ivresse

Aux pans desquels tous les démons s'affaissent,

Ouvrant aux futurs les plus fantasques des voies...

 

Et l'instant passe et les regards,

Malgré leurs dévorant désirs se séparent.

Il en finit toujours presque ainsi

Car ainsi souvent en va la vie.

 

L'Homme montrant ses atouts virils

Lui fera l'Amour le temps d'un battement de cil

La Femme, chavirant ,elle, entièrement

Se voit déjà au bras de son prince charmant.

 

Instinct primaire ou bien beau roman,

Les destins se croisent aux confins des villes

Quand s'inversent les rôles au fil des ans

Femmes + attirées qu'attirantes et hommes plus dociles...

 

Et volent au vent les fleurs du temps,

La valse des saisons virevoltant jusqu'au printemps.

Les yeux se baladent, les pupilles se dilatent.

Tous se regardent, beaucoup se dévorent.

La gène est  présente, certains s'osent à la hâte,

On ne sait plus que voir et quel sera notre sors...

Pour ma part, Mesdames , mon choix est fait.

Jusqu'a ma fin je vous regarderai.

Dans cette jungle où tout est vu et si convenu,

Sachons ouvrir nos yeux malgré tout sur l'Inconnu...


Pandora
 

Repost 0
Published by Benjamin Blizard ( Thierry Chapin ) - dans poésie
commenter cet article
7 novembre 2009 6 07 /11 /novembre /2009 21:03

Pour toutes info : thierry-chapin@hotmail.fr 

 




Voici ce que le scientifique spécialiste de l'eau Mr Frédéric Lasserre a rétorqué suite au départ d'une discussion que nous avons eu sans que pour autant il ait le temps de lire l'ensemble du rapport.... Suite à ses critiques , vous aurez loisir de lire les réponses apportées à ces très intéressantes critiques.


Bonjour M. Blizard,

 

Je salue votre réflexion. Alimenter un débat n’est jamais inutile.

 

Cependant, comme vous le savez, l’idée de transporter les icebergs n’est pas neuve. Elle se heurte de façon régulière à ces contraintes :

-          Comment empêcher les icebergs de fondre pendant le transport ?

-          quels sont les coûts ? astronomiques pour les volumes d’eau obtenus.

-          Avec quelles installations recevoir ces icebergs ?

-          Toutes contraintes qui font que l’eau de fonte des icebergs revient beaucoup trop cher, beaucoup plus cher que le dessalement.

 

De plus, deux remarques :

-          Les icebergs sont déjà dans l’eau, donc leur fonte ne fait pas monter le niveau des mers. Seule la fonte des glaciers terrestres et des inlandsis le fait.

-          Après usage, l’eau serait remise en circulation donc ferait de toute façon monter le niveau des mers

-          Pour que la glace de mer perde son sel (c’est exact), il faut des températures très basses et de la pression. Recréer artificiellement de telles conditions ailleurs coûte bien plus cher que le dessalement par osmose inverse.

 

Très cordialement,

 

 

 

 

 

Quelle réactivité ! tout vos arguments sont justes et si vous n'avez pas lu mon rapport, ces réponses semblent cohérentes mais je vais tenter d'y répondre aux lumières de l'ensemble de ce rapport .
Je vais donc les prendre dans l'ordre .
 
UN ACHEMINEMENT DES GLACES SUR LES ZONES TERRESTRES PAR CARGOS EN ATTENDANT LA FIN DES TRAVAUX DES AQUALINES SOUSMARINS RELIANT ANTARCTIQUE ET LES TERRES D'AFRIQUE ET D'AUSTRALIE.
 
1 ) On ne pourra empêcher les Icebergs de fondre partiellement lors de leur acheminement dans un premier temps par cargos . Cette perte serait modéré si ils étaient acheminés comme je le propose vers l'Afrique du Sud et L'Australie . Ensuite il serait acheminé par aqualine ou voie naturelle qui serait "boosté" par cet afflux d'eau douce... ce qui permettrait des prélèvements supérieurs de ces voies. J'ai grand peur quant à l'avenir du Nil et du Niger en Afrique. Ils doivent accroître leur débit artificiellement par ce biais. Vous trouvez que cela coûterait cher. Le prix de l'inaction ne serait-il pas encore plus grand ? La corruption et l'appât du gain  du monde occidental sur l'Afrique (et aussi interne à l'Afrique) ne fera qu'envenimer le problème et les armes finiront par s'y écouler mieux que l'eau ! Ce que l'Homme a fait pour le pétrole et le gaz (gazoduc, forage, pipeline... et ces centaines de plateformes Offshore), l'Homme doit le faire pour l'eau . Cela coûtera très cher mais il faut remettre cela à l'échelle des richesses créées et préservées grâce à cela. En plus , si un aqualine doit rompre, quel catastrophe ! De l'eau Douce s'écoulerait ! Le pétrole est en ce sens bien plus nocif vous en conviendrez. L'entretien et la construction de ces réseaux, ce sont les emplois du futur ! ça c'est de la valeur ajoutée et de l'investissement à la fois humaniste et bénéfique ! Mais comme vous le lirez dans le IWP , l'acheminement de la glace par cargos n'est qu'une étape transitoire (pour parer à l'urgence). Pendant ce temps doit être construit au moins  2 aqualine sous-marin reliant l'Antarctique à l'Afrique du Sud et à l'Australie . Vous trouvez que cela coûterait cher ? Et le gazoduc sous marin entre la Norvège et l'Angleterre, n'est-il pas cher ? Je n'ai plus le chiffre (vous le trouverez en lisant le rapport) mais il est inférieur à 5 Milliards d'€ ! Imaginons qu'il en coûte 20 (car légèrement plus long et profond... cela fera progresser la recherche et travailler les ingénieurs, le BTP ....). La glace se réchaufferait naturellement sur des étendus vastes et ensoleillés (le prélèvement ne se fait qu'en été austral) ou par action géothermique (par le Mont Erébus par exemple). Pour donner plus de pression, il devrait être possible de créer un lac de stockage artificiel où en sa base un canal fermé serait creusait pour donner de la pression à sa circulation... et autres systèmes que les ingénieurs ont pour que le pompage se fasse sur de longues distances.
 
DE LA NECESSITE D'INVESTIR MASSIVEMENT OU DE LAISSER SEULEMENT DES MONTAGNES DE BILLETS AUX GENERATIONS FUTURES ET UN DESERT POUR LES DEPENSER. NE PAS ATTENDRE ET ANTICIPER DES A PRESENT LES CHAMPS DES POSSIBLES.


2) Par rapport au coût, j'en ai déjà parlé au dessus. Ils sont astronomiques mais les quantités d'eau elles aussi et leur utilité pourra créer encore plus de valeur. les ingénieurs doivent calculer plus précisément ce que je ne peux calculer seul mais c'est finançable, viable et profitable . Plusieurs centaines de millions de Mètres Cube/an semblent aisément atteignable.
 
DES CHANTIERS ET DES EMPLOIS PAR MILLIONS, UN CHALLENGE A LA HAUTEUR DU XXIème SIECLE. LE PROGRES EN AVANT AU SERVICE DE L'HUMANITE POUR L'HUMANITE ET LA PLANETE.

3) Les installations, ce sont de formidables opportunités d'investissement et faire travailler le BTP, les grands Architectes et donner du travail à maints corps de métiers. Il faudrait une zone semblable à un canal fermé où arriverait les Icebergs du bord de mer. Ensuite le complexe militaro-industriel américain se fera un plaisir de créer une arme sous d'émissions d'ondes ultra sonique ou que sais-je qui ferait exploser la glace et permettrait ensuite d'être fondu par la chaleur de l'Australie ou de l'Afrique du Sud. Prenons l'exemple du projet Moïse à Venise, l'architecte Italien dont le nom figure dans le IWP se ferait un plaisir de proposer des projets à la mesure de l'ampleur de tels infrastructures. (lui qui disait qu'en occident tout le monde avait un avis sur tout mais dès qu'il s'agit d'action, personne ne s'entend et rien n'avance. Son projet est imparfait mais il a le mérite d'avancer, c'est un fédérateur et je ne pense pas que ce projet soit hélas le meilleur pour protéger la lagune... mais c'est mieux que l'inaction. En fait le IWP permettrait d'ailleurs d'aider en partie à préserver cette belle lagune, comme le delta du Nil D'ailleurs, vous le lirez dedans).

UN GLACIER D'EAU SALEE , UNE CONSOMMATION ENERGETIQUE PLUS FAIBLE ET PLUS RESPECTUEUSE QUE LES USINES DE DESALAGE.
 
4) Pour la désalinisaton. Les centres de désalement sont dispendieux et sans parler de la pollution bientôt prise en compte j'espère par une Taxe Carbone industrielle... Sauf pour le nucléaire... mais si on utilise le nucléaire aussi pour désaliniser l'eau, alors dans 50 ans il n'y aura plus assez d'uranium et par la même de pétrole ! Quel avenir lumineux offrirons-nous à nos enfants : des monceaux d'argent d'économies et un désert invivable... Ce qui coûte plus cher à court terme coûtera moins à moyen terme et à long terme les générations futures nous en serons redevables. Le principe de la désalinisation naturelle permettrait en un seul endroit aménagé pour le permettre (revêtement spécial souple et ultra-résistant pour éviter l'infiltration des eaux salées dans les nappes souterraines et donc creusement d'une rigole centrale en sa base ou vienne se concentrer les saumures récoltées en aval et acheminées par aqualine entre la Chine, la Russie, l'Alaska, le Grand Nord Canadien et enfin près des côtes Groenlandaises où elles seraient expulsées pour équilibrer le taux de salinité permettant au Gulfstream de replonger et de continuer son cycle... Cela coûtera cher, enfin autant qu'un gros Pipeline, mais quel serait le coût de l'arrêt du Gulfstream ???!!!
 
VELAGES DES GLACES VERS LES COTES, DESOLIDARISATION DE L'INLANDSIS ET TRANSFORMATION EN ICEBERG... DU CYCLE DE LA GLACE D'EAU DOUCE...
 
5) Les Icebergs sont déjà dans l'eau ! Cela est une évidence et je ne le réfute aucunement. Mais comment y sont-ils arrivés ? Ils ont été vêlés car ont été créé sur la terre ferme. le principe de récolte des Icebergs est de ne pas casser l'Inlandsis pour faire des prélèvements (ce serait du pillage et briserait les équilibres) mais d'attendre que ces blocs de glace se désolidarisent de la calotte pour en prélever une partie égale à l'accroissement de la fonte de la banquise (si il y a 20% d'augmentation du nombre d'Iceberg vêlés de la terre ferme vers les océans alors prélever ces 20% qui représentent des centaines de millions de mètres cube permet de réguler et d'enlever cette masse d'eau non salée de l'océan, donc moins de problèmes de salinité dans les océans et une élévation plus limitée du niveau des océans...même si nous le savons le problème de l'élévation est plus massivement dû à la dilatation des eaux qui pourrait être compensée par le système de plaques dérivantes de glace dont le IWP parle. Je ne m'étends pas plus ici.) Je dois avouer que cette remarque de la part d'un scientifique de renom tel que vous Mr me déçoit sans me surprendre. C'est pour cela que je propose et n'attends pas grand chose de ceux qui sont dans le constat et la dénonciation mais qui n'ose pas proposer des solutions qui dépassent le simple aspect scientifique.

DU CYCLE TERRESTRE DE L'EAU ET DU RENFLOUEMENT DES MERS ET LACS ASSECHES, DE L'IRRIGATION RAISONNEE DES ZONES DESERTIQUES... UN VOLUME D'EAU ENORME QUI NE RETOURNERA PAS DE SI TOT DANS LES OCEANS...
 
6) Avant que l'eau réinjectée dans le circuit reviennent dans les océans, combien faudra-t-il de temps ? Si l'eau s'écoule c'est pour être captée en Aval et acheminé là où il manque d'eau donc là où l'eau servirait à la nature, la biodiversité et l'Homme. le fait de renflouer les lacs asséchés, de s'atteler au dantesque problème de la mer d'Aral , l'agriculture , l'évaporation , la reforestation d'une partie des déserts...  tout cela retient quand même une partie de cet apport d'eau n'est-ce pas, vous en conviendrez. Il y a maints lacs à renflouer en Afrique et au Moyen Orient , même en Inde ! La sécheresse verte d'Australie et toutes ces zones qui pourraient servir d'espace de stockage font que l'eau n'irait pas dans les océans pour une bonne partie. Donc je ne trouve pas cette remarque d'à propos si on la creuse. Vous n'êtes pas le premier à me l'avoir posé donc la réponse est claire et cohérente j'espère.


La Mer d'Aral est un exemple de renflouement possible . Le Lac Faguibine ci-dessous aussi.





DE L'UTILISATION DES ZONES FROIDES ET SECHES DE NOTRE GLOBE POUR NE PAS AVOIR A CREER DES CONDITIONS ARTIFICIELS COUTEUSES ET ENERGIVORES A LA CREATION DE GLACIER D'EAU SALEE. DES CONTRAINTES ET DES SOLUTIONS.
 
7) Pour le glacier artificiel , vous avez tout dit : du froid et de la pression. Pour la pression, le principe du glacier répond à cette problématique puisque que l'eau salée glacée va s'accumuler en strates comme dans tout glacier, s'épaissir et gagner en densité dans les strates les plus basses à mesure que la glace supérieure sera "arrosée" de neige d'eau salée. C'est le principe même du glacier n'est-ce pas ? Pour la température , dans le IWP , je cite 2 endroits particuliers : un dans le Tibet et l'autre dans le Gouffre du Yollin Am (orthographe est précisé dans le IWP avec photo...) au bord de la Mongolie . Dans le 2ème cas, il fait parti du désert le plus froid et sec au monde et à peine 2 mois dans l'année dépasse 0°C pendant la journée (je dis bien la journée car la nuit est toujours bien inférieure à 0 !) . Le reste du temps, la glace tiendra et se consolidera et formera la pression suffisante à la constitution de ce glacier ! Certes il faut au moins -2°C . Cet endroit le propose et la Chine a les Moyens de gérer et financer un si dantesque projet et quel symbole d'interdépendance vertueuse et pacificatrice que cet aqualine traversant Chine, Russie et USA pour les saumures ! C'est le principe de Prospérité Durable Pacificatrice ( The PSP : Peaceful Sustainable Prosperity) . Si ce glacier n'est pas possible en Chine, alors dans les 2% de zones sèches en Antarctique, les Températures le permettent amplement...
 
 
Dans l'attente de vous lire et à avec l'infime honneur que j'ai eu aujourd'hui de chatter avec vous, je ne peux que vous renvoyer à la globalité de mon écrit pour que vous puissiez y voir cohérence , vision d'ensemble et surtout ouverture sur le monde civil, l'économie, les médias, la culture.... Car le IWP n'est possible que si une réévaluation fondamentale des systèmes socio-économico-culturel est engagé.

 

 
On ne peut confier l'avenir de l'eau aux seuls scientifiques ou aux seuls politiques ou aux seuls économistes.... C'est l'ensemble de la société qui doit faire converger ses savoirs, ses compétences, ses idées et elles doivent s'enrichir mutuellement pour aller de l'avant...
 
 
" Un peuple qui vit est un peuple qui construit son avenir " J'ai lu cette phrase en parcourant la grande digue de séparation de la Frise Hollandaise. Ce fut un grand moment. Celui où je compris que l'Homme n'est rien sans l'Autre mais qu'avec celui-ci il est encore meilleur.
 
 
Dans l'attente de vous lire.


Ben Bliz .








A vous de réagir !!!!!!!

 

Pour toutes info : thierry-chapin@hotmail.fr 

Repost 0
7 novembre 2009 6 07 /11 /novembre /2009 16:52

Pour toutes info : thierry-chapin@hotmail.fr 

 

 

eau_goutte.jpg


Ici vais-je vous faire part d’une solution extravagante et dispendieuse au premier abord mais, qui, si elle est creusée se révèlera être UNE SOLUTION ESSENTIELLE, NECESSAIRE, HUMANISTE, DURABLE, RENTABLE, REGULATRICE,  VECTEUR DE PAIX ET DE BIEN-ETRE PARTAGE, SYMBOLE DE PROSPERITE, DE VISION ET DE CLAIRVOYANCE ET SYNONYME DE MAITRISE ET DE SAGESSE pour l’Humanité entière, j’ai nommé le :

 

 

 


I
CE 

WATER 

PROJECT

( Just Ice For All. )






iceberg---l-or-du-pr-sent--diamant-du-Fu

"Een volk dat leeft bouwt aan zijn toekomst."

“Un peuple qui vit est un peuple qui construit son Avenir”

(inscription gravée sur une stèle située au milieu de la grande digue de fermeture “Afsluitdijk” Nord Hollandaise , longue de 32 km et achevée en 1932 ...Il y a 77 ans ... Déjà ...) .




L'eau , trésor du présent , diamant du futur ...
(Ce projet a reçu les encouragements officiels de Nicolas Hulot, Jean Ziegler, Jean Jouzel, de l'Elysée , de Barah Mikhaïl... Je les en remercie et publierai très prochainement les copies de leurs courriers respectifs...) 



Pour ce premier article de mon nouveau Blog au nom tonitruant , j'aimerais vous faire part d'un projet un peu grandiloquent mais qui reprend exactement ce que Nicolas Hulot prônait : " Repousser les limites de l'Utopie Humaine" C'est vrai qu'au regard de l'Histoire maints progrès scientifiques , sociétaux et Tout de l'Humanité furent d'abord des utopies ... Mais ce qui permit à ces utopies de basculer vers la réalité , c'est l'envie ... Si l'Homme n'avait pas voulu voler et créer des mythes autour de cette ancienne utopie, il n'aurait jamais volé . Ainsi en est-il de même pour l'espace par exemple ... Il faut créer l'envie car nous dessinons et décidons aujourd'hui de l'avenir de la planète et de nos enfants .

800px-Shelf-ice_edge_hg.jpg

Le Ice Water Project -  Just Ice For All (les anglophones apprécieront le jeu de mots) est une convergence d'idées et propositions qui ne sont pas que miennes mais qui essaient de créer cohérence et une vision positiviste de l'avenir en se basant sur des constats , des mises en relation essentielles entre les différentes problématiques auxquelles l'humanité est et sera confrontée (crise financière, économique, écologique, hydrique, alimentaire, sociétale , morale, médiatique et culturelle)  et des solutions à y apporter... Etre dans l'action , la prévision, la régulation, l'anticipation et l'harmonisation prospère que la raison , la sagesse , la justice, la justesse sociale, l'équité, la Culture, le sens, la mesure et la démesure (il faut de grands projets fédérateurs pour que l'humanité croit en son avenir) peuvent permettre .

Le constat décrit dans ce rapport/essai ( un OVNI en somme - Disponible sur simple demande sur symbolique13@hotmail.com - Ce rapport étant impubliable de par ses 100 pages et moins de papiers, c'est plus de liberté ) est que la source principale des discordes futures et des problèmes présent est l'accès et la répartition de l'eau douce sur la planète. Sans jeu de mot, c'est de l'eau que découle la plupart des problèmes pour les populations du monde (les autres grands problèmes étant la répartition des ressources primaires et les guerres subséquentes à cette répartition inégale) donc si l'on souhaite réellement anticiper les problèmes futurs, il faut les prendre à la source et l'eau est un des grands problèmes pour l'avenir de l'Humanité. Elévation des eaux, changements climatiques, crise alimentaire et hydrique , circulation du Golf Stream , recyclages des eaux usées (et des déchets en général comme les organiques par exemple), diminution de la fertilisation des sols, irrigation abusive , réfugiés climatiques, assèchement de lacs dans certaines zones pendant que certaines s'enfoncent sous les eaux, certaines guerres ... toutes ces choses et bien d'autres incluent le facteur dans leur problématique .

FONTE DES GLACES D'EAU DOUCE MASSIVE ET SECHERESSE, PEUVENT-ELLES SE COMPLETER ? DE L'ACHEMINEMENT DES GLACES PAR CARGOS PUIS AQUALINES SOUS-MARINS ET NATURELS.

Pendant que la glace d'eau douce (donc en Antarctique , sur les glaciers et zones Péri-Arctique que sont Le Groenland, la Sibérie, la Laponie, l'Islande, le Grand Nord Canadien et l'Alaska... L'Arctique étant en partie constituée de glace d'eau salée et qui doit absolument être préservée.) fond plus rapidement que jamais, maintes zones manquent d'eau. L'idée "saugrenue" (pas tant que cela en fait mais elle est complexe. Il faut donc le temps de l'appréhender dans tout son ensemble avant d'émettre un jugement biaisé de fait) m'est donc venue qu'une partie de cette glace qui fond inexorablement dans l'océan (et augmente en partie le niveau des océans. Le problème principal étant la dilatation des eaux) pourrait être récupérée pour l'acheminer là où elle manque (Afrique, Moyen Orient, Sud Europe, USA - Mexique, Chine, Inde , Australie et une partie de la Russie). Comment ? Et bien en 2 temps. Dans un premier temps, il faut réhabiliter au plus vite une partie de la flotte navale mondiale au mix-énergétique  vert (bio carburant 2nde génération par dégradation des méthanes ou récolte des hydrates de méthane sous-marin, l'hydrogène...) et utiliser ces cargos pour qu'ils aillent capter les Icebergs flottant désolidarisés de la banquise Antarctique (et ne surtout pas briser et piller l'Inlandsis, juste capter une partie du surplus d'Icebergs vêlés par le réchauffement en cette zone) et les amener sur les continents voisins. Pendant que ce système sera mis en place (et permettra donc d'accélérer la conversion au mix vert, d'où émulation réciproque rendue possible par la convergence et la coordination mondiale comme locale), il devra être construit des "Aqualine" sous-marin entre l'Antarctique et l'Afrique et l'Antarctique et l'Australie (en lisant l'ensemble du projet, vous verrez que c'est possible , n'ayez pas peur de le découvrir et encore moins d'avoir la suffisance et le contentement de croire que cela ne l'est pas. C'est possible et les exemples vous le montreront) pour ainsi réduire le coût énergétique de cet acheminement.

kart400.jpg




S'il existe les Pipelines de la Discorde , Nous Créerons Les Aqualines de La CONCORDE !

voir article : http://blogbuzzterre.over-blog.com/article-du-transport-des-icebergs-par-tractation-navale-et-de-la-creation-d-aqualine-sous-marins-intercontinentaux-iwp--41057214.html  

 


DE LA CREATION DE PLAQUES DE GLACE DERIVANTES POUR COMPENSER LES PRELEVEMENTS. REGULER ET NE PAS PILLER.


Voici pour les 2 temps. Maintenant, il faudra pallier à ce "manque' de refroidissement des océans par cette glace prélevée. pour se faire, il suffirait de réhabiliter quelques centaines (2 à 300, pas plus) de plate-formes pétrolières et faire de même pour des cargos pour qu'ils puissent créer des plaques de glaces d'eau salée dérivantes (grâce au courant circunpolaire, les ingénieurs calculeront combien et comment. Je n'ai pas toutes les réponses, je n'ai pas cette prétention. Par contre j'ai celle de dire qu'ensemble, ingénieurs, politiciens, penseurs, économistes, les médias et l'ensemble des forces vives des nations de notre monde nous pouvons le faire. Nous avons besoin des compétences de Tous !)  pendant l'hiver car la température le permettrait et ainsi cela pallierait amplement au prélèvements de glaces estivaux. Le système est donc mobile et transférable en océan Arctique en alternance.

Il faudra aussi pouvoir récolter les glaces des glaciers côtiers Péri-Arctique et sur le glacier Grey  en Patagonie par exemple. Il faut créer des aqualine terrestres et si cela est coûteux , il faut le comparer à ce qui est comparable : combien y a-t-il de centaines de milliers voire de millions de Kilomètres de Gazoduc et de Pipeline sur Terre et sous Mer ? Comparaison faite, c'est cher mais faisable , nécessaire et profitable. Surtout que l'eau pourra à maints endroits être acheminée par voie naturelle ! un exemple Il faut pouvoir acheminer l'eau jusqu'au source du Nil et après elle empruntera une voie naturelle. Pareil pour le Fleuve Niger. Dans le même temps, il faudra créer un canal entre le Nil et le fleuve Niger et toutes les ramifications nécessaires pour qu'une partie du Sahara soit transformée en agriculture vivrière ( 6 zones pour diviser le Sahara : les zones préservées pour la biodiversité ou autre, les zones d'habitation, les zones d'agriculture vivrière, les zones d'agriculture plus intensive, les zones de reforestation pour absorber le CO2 et enfin les zones de production énergétique solaire et éolien principalement). Cet afflux d'eau évitera des guerres pour cette ressource qui n'est exploitée que par l'Egypte et le Soudan aujourd'hui (encore 9 pays peuvent y prétendre puisque le Nil les traverse... Imaginez les tensions surtout que l'Inde et la Chine achètent des terres agraires à irriguer dans ces zones!). Il permettra de récréer le cycle naturel du delta du Nil pour l'empêcher de s'enfoncer car subissant l'élévation des eaux (résorbée grandement par le prélèvement des glaces et surtout les plaque de glaces dérivantes limitant la dilatation des eaux) et cela se fera si le barrage d'Assouan est modifié en offrant des solutions énergétiques vertes au Soudan qui ne doit pas être lésé par ces modifications. Au contraire il doit en tirer profit...

 

Ces plaques de glace devront être suffisamment épaisses pour limiter l'effet albédo de l'absorption de la chaleur des océans pôlaires...





TRANSFORMER DES RISQUES EN OPPORTUNITES, C'EST POSSIBLE ! ( et souhaitable ! )

Car c'est cela aussi le Ice Water Project : de Formidables opportunités écolonomiques créant de la vraie richesse (ce ne sont pas les ultra riches qui créent la richesse mais la richesse elle même , sa répartition et sa diversité. Rien ne sert d'avoir un seul homme possédant 100 voitures quand 100 hommes peuvent en posséder une seulement. Il y a autant de richesses et cela fait 99 jaloux de moins !) et des dizaines de millions d'emplois à travers le monde . De l'eau pour tous, c'est de l'agriculture vivrière rendue plus aisées donc plus de nourriture, plus de santé, d'hygiène , de richesses réparties donc d'éducation et de Prospérité Durable Pacificatrice rendue possible par une réévalution du système actuel et une croissance et décroissance sélective. De l'eau pour tous, c'est donc redonner à chaque être humain non pas les mêmes chances (ce serait utopique et ce n'est pas le cas aujourd'hui, ne l'a jamais été et ne le sera jamais. L'égalité , c'est le nivellement par le bas. L'équité , c'est donner une chance à tous de s'élever plus haut plutôt que rabaisser l'Autre) mais au moins de la dignité et une chance de vivre décemment. Après, c'est à chacun de se prendre en main et cela est possible si certaines bases sont non aliénables et l'accès à l'eau en fait partie car c'est primordial à la vie tout simplement.

Ice-Shelf-Filchner-2002.jpg

DE LA CREATION D'UN GLACIER D'EAU SALEE POUR DESALER NATURELLEMENT LA GLACE DONC DE  L'EAU ... UN PROJET A NOTRE PORTEE .

Une autre idée convergente de cet ensemble de propositions qui sont à retravailler et préciser (je le répète, il faudra faire des calculs et maints débats mais il faut faire avancer les idées en sachant où l'on veut aller. Etre visionnaire. C'est le principe de la dialectique : s'enrichir des contradictions et critiques de l'Autre pour faire avancer les idées. Ce rapport de plus de 100 pages n'en auraient fait que 20 sans les critiques et débats houleux que j'ai eu pendant que je l'écrivais. Je remercie tout ceux d'ailleurs qui y ont contribué et d'avance ceux qui le feront car rien de ce qui n'est écrit ici est gravé dans le marbre et ne fera que s'enrichir aux lumières de zones qui m'étaient encore obscures. Réfléchir, Rebondir et Avancer .) m'est venue à l'esprit au regard du gigantesque gaspillage énergétique qu'engendre les milliers de centrales (et oui il y en a déjà des milliers de par le monde, j'en fus le premier surpris!) de désalinisation ou désalement. Que faire ? Et bien il faut savoir que la glace d'eau salée par des phénomènes de pression et de gravité se désalinise naturellement en moins de 2 ans. Alors pourquoi tout ce gâchis énergétique quand il suffirait d'attendre. oui mais il faut créer et stocker une gigantesque quantité de glace salée et attendre ?! La Solution que je propose serait de créer un gigantesque glacier "artificiel" dans une ou deux zones suffisamment froides pendant au moins 9 à 10 mois de l'année pour expulser par canons à neige de l'eau salée qui s'accumulerait, se densifierait et glisserait dans une vallée ou un cirque aménagé à cet effet. Pour limiter l'impact sur l'environnement, toute la zone devrait être recouverte d'un revêtement fin et extrêmement solide après qu'ait été lissée la zone (pour éviter que le revêtement se déchire en permanence à cause de roches recouvertes du revêtement mais qui serait poussée par les pressions.) . Il suffirait en plus de creuser un tunnel-rigole sur toute la longueur du glacier d'eau salée pour que les eaux saturées en sel y convergent, soit récoltées et acheminées là où nécessaire. Les ingénieurs n'auront plus qu'à calculer le temps exact selon les conditions des sites choisis (le IWP en site 3 dont un entre Chine et Mongolie, un en Chine et le dernier dans la zone Antarctique sèche. Ces 3 lieux le permettraient, vous le verrez dans le rapport) pour que la glace se désalinise et la distance parcourue pendant ce laps de temps. Entre t et t1(temps nécessaire au désalement de l'eau) , la glace va de d à d1(distance parcourue avant que l'eau soit désalée) . A partir de d1 , la glace est donc désalée et récoltable pour être acheminée pour la boire (glace premium pour eaux en bouteilles, glace normale pour eau potable et le reste sert pour l'agriculture. Cela créera des opportunités de Business à la Chine par exemple et ce pays en a les moyens, la vision et la grandeur. Ils auraient tort de s'en priver surtout que l'impact sur l'environnement serait plus faible que celui du barrage des 3 Gorges. C'est possible)

Beacon-Valley---vall-es-s-ches-de-McMurd( La possibilité de l'Antarctique comme zone de création d'un glacier d'eau salée est aussi à étudier. Ici ,Beacon Valley,  vallées sèches de McMurdo, En Antarctique  (77°48’ S - 160°50’ E).  )

 

Voir article : http://blogbuzzterre.over-blog.com/article--la-creation-d-un-glacier-d-eau-de-mer-artificiel-en-chine-et-ou-en-antarctique-un-projet-essentiel-du-iwp--41055111.html




DE LA REGULATION DU GULFSTREAM . UN ASPECT A NE PAS NEGLIGER.

Ce serait donc possible et profitable et moins énergivore que toutes ces petites centrales à travers le monde. Il faut par contre au delà de ce glacier mais pour l'ensemble du IWP créer un maillage mondiale interconnecté et intelligent qui permettent de gérer les ressources en eau ajoutée par les aqualines et les glaciers artificiels (des logiciels de pointe de chez IBM feraient l'affaire et leurs affaires !). Cela n'empêchera pas une gestion locale des ressources. Il faut des circuits longs comme des circuits courts. L'un n'empêche pas l'autre, l'un permet l'autre et une hiérarchisation des responsabilités (d'où création d'emplois) au niveau mondial, continental, multinational (pour les bassins versants), national, régional, départemental, local et aussi individuel (c'est aussi de la responsabilité de tout un chacun de se sentir responsable des ressources. C'est pour cela que l'eau doit avoir un prix progressif. Plus dans un foyer on consomme , plus on paye cher. Pour l'industrie et l'agriculture, c'est à déterminer, je n'ai pas toutes les réponses!) pourra permettre à ce système de fonctionner. Pourquoi investir dans la recherche sur les manipulations génétiques pour que les plantes consomment moins d'eau alors qu'il suffit de leur apporter l'eau dont elles ont besoin ?! Cela fait un peu moins apprenti sorcier vous en conviendrez ! De plus , un glacier artificiel en Chine permettrait de récolter d'immenses quantités d'eaux saturées en sel (les saumures) qui permettraient d'avoir à disposition un sel de qualité pour les besoins humains (et un Business du sel de glace en Chine - Une bonne campagne de pub en fera un sel de prestige ! Une des gloires de la nation grâce à son audace, son ambition et sa vision.) mais aussi pour créer un aqualine pacificateur entre la Chine, la Russie, l'Alaska , le Grand Nord Canadien jusqu'au large des côtes Groenlandaises pour qu'y soit déversé les quantités d'eaux salées nécessaires (que les ingénieurs calculeront. Ils auront du boulot les ingénieurs n'est-ce pas ? Mais c'est bien pour cela qu'ils sont ingénieurs. On ne les forme pas à dire que c'est impossible car trop compliqué et trop cher. Cela ne sont pas ingénieurs, ils sont planqués et fils de. Un vrai ingénieur, lui, dira que c'est possible même si très coûteux et compliqué ou ,mieux, complexe) pour que continue le cycle actuel du GulfStream (je n'ose dire habituel car il a fluctué mais notre de vie en Europe dépend de ce cycle actuel? Le préserver, c'est pour nous une assurance qu'il réchauffe nos côtes et littoraux et donc l'air loin dans les terres) qui a absolument besoin d'un taux de salinité particulier et qui est en train de se dérégler. Dans l'équation complexe permettant de savoir quelle quantité est nécessaire à ce bon fonctionnement, il sera bien entendu essentiel de prendre en compte l'impact des prélèvement de glaces et d'eau de fonte n'allant plus dans les océans et aussi les fameuses plaques de glace dérivantes. Il faut être pointu . Les ingénieurs le seront plus que moi à ce niveau. De plus le Gulfstream est une infinie source de chaleur donc mais aussi d'énergie...


Circulacion_termohaline.jpg
DES SOCIETES INDIVIDUELLES INTERDEPENDANTES , UNE CHANCE POUR UN MONDE PACIFIE ET PROSPERE ? A NOUS DE LE VOULOIR .


Le paradoxe de nos sociétés individualistes est que cet individualisme a engendré un lien d'interdépendance absolu entre les individus qui ne peuvent se passer des services, savoirs et compétences de l'Autre. A nous de faire en sorte que les liens qui lient les hommes et les femmes entre eux dépassent cette complexe interdépendance en y insinuant les notions d'amour, de partage et de la conscience de l'Autre et de l'appartenance à un grand tout qui nous dépasse mais qui ne nous empêche pas d'être chacun unique. C'est pour cela que sans la culture, les cultures, leurs richesses, leurs diversités et leurs traditions , ce projet n'est rien car il fait appel à l'intelligence individuelle comme collective, au bon sens et à la raison de tous et de chacun. Le IWP fait grand cas de cela aussi et je vous laisse libre de vouloir en savoir plus en me demandant Copie Gratuite et Intégrale de ce rapport. Sa seule force : en parler . Son pouvoir : donner l'espoir en l'avenir en laissant à nos enfants une terre viable plutôt que des héritages matérialistes et pécuniers qui, au final, ne feront que plus vites creuser leurs tombes. La vie pour héritage , c'est cela  que nous nous devons de léguer aux générations futures pour que nous ne soyons pas juste jugés à l'aune de notre inaction, de nos résignation, de notre éxubérance, de notes aveuglement, de nos désirs matérialiste et de nos aliénations régressionnistes, dominatrices, égotiques et/ou anxiogène (nous sommes tous plus ou moins perméables à l'aliénation mais le fait déjà d'admettre que nous sommes tous plus ou moins conditionnés , c'est le début de la désaliénation. Il va de soi qu'une organisation internationale est nécessaire pour coordonner les afflux massifs et soudain d'eau dus à des inondations pour que soit par exemple acheminés dans le centre et sud Australien , les eaux des inondations du Nord de l'Australie , de l'Amérique du Sud et Centrale vers le Mexique et les USA , ... Créer des canaux de dérivations...


de-de-l-eau----.jpg
Il vaut mieux savoir accepter certaines réalités pour mieux savoir les refuser que de refuser certaines réalités pour mieux les accepter . Dans le premier cas, cela s'appelle la Liberté, dans le second , la Servilité.

      L'ignorance n'est la force que pour Big Brother et les dictateurs. Nous le savons , la force, c'est la culture , le savoir et le partage de ceux-là . Ceci est gratuit .


Just ICE For All !

Ecolonomiquement Vôtre.

 - Thierry Chapin .
(qui préfère juger les sytèmes et ne pas sanctionner ceux qui s'y épanouissent. Si changement il doit y avoir ce n'est pas pour en sanctionner les plus gros profiteurs - juste leur dire d'y mettre raison et vision en se limitant. La liberté , ce n'est pas l'absence de limites.)

Plaque-Wilkins-Avril-2009.jpg
desert_005.jpg



....



Questions:

-Qui est prêt à le financer et comment?
-c'est qui le maitre d'oeuvre et le maitre d'ouvrage
-qui sera aux commandes et sous quelles conditions?
-Ce gigantesque ouvrage va -t- il endetter sinon surendetter les pays deja pauvres et endettés?

Franchement je ne critique point ton projet c'est même louyable de ta part d'avoir vu cela sous cet angle mais ce que je voudrais c'est de bien ficeler l'affaire sans qu'aucun parti ne soit lésé; ce n'est pas une affaire d'"imbecile" comme vous dites.

D'ailleurs, je ne suis pas du genre à critiquer juste pour casser l'autre. C'est une methode tellement meprisable que je ne m'abaisserais pas à ce niveau. Je voulais juste affiner l'idée car les populations en Afrique souffrent depuis des siècles et cela ne fait qu'empirer. C'est aussi une des raisons qui font que je n'adhère pas facilement à une idée "nous concernant" tellement j'en ai entendu des trucs pour nous "developper" et nous sortir de la misère.

C'est pourquoi nous devons aussi nous concerter avec les populations rurales (puisque ce sont elles qui cultivent la terre) et comme on a coutume de le dire 'c'est celui qui porte les chaussures qui sait là où il a mal'.

Bon courage Thierry du fond de mon humble coeur!

NB/ si je peux aider pour quoi que ce soit bien entendu dans mes cordes n'hesite pas à me contacter.

Regards,
Aissatou   




REPONSE POUR AISSATOU :

Déjà Pardon d'avoir écorché de la sorte ton prénom . Mais ... Revenons en à tes questions :

1) Un Financement Complexe Nécessitant la Concertation et l'appui de Spécialistes + Pointus que moi sur Ce Sujet :

 

 


 Je n'ai pas réponse à Tout mais voici quelques pistes que j'ai proposé dans la version intégrale du IWP ( rapport dispo commes vous le savez sur simple demande à symbolique13@hotmail.com ) sur la thématique du Financement. Il faudra dans tout les cas de la concertation et de la coordination . Voici le texte :

 

                                   Et le Financement ?

 

             Le financement de tels projets est à ce jour inchiffrable mais soyons clairs : il en coûtera des centaines de milliards, voire des milliers de milliards (sur des dizaines d’année pour achever ces différents projets ainsi que leur ramification. C’est faramineux mais il faut savoir remettre cela à l’échelle mondiale et du temps. Le réchauffement à lui seul coûtera plus de 5000 Milliards d’€ … Beaucoup plus en fait si l’on compte les vies humaines perdues qui  découlera si nous n’agissons pas ou juste en colmatant à court terme les brèches . Il faut s’atteler aux chantiers les plus pressants et protéger ce qui est dès à présent menacés mais cela ne suffira pas. Si la Hollande veut être sauvée , il faudra murer intégralement le pays ou presque et par résonance les pays alentours … Coûteux, très coûteux . Il faudra donc débloquer des fonds spéciaux pour la construction des infrastructures, leurs améliorations, leurs entretiens et leur développement. Mais l’eau sera la source de création de richesses incommensurablement plus élevés. L’eau sera facturée de manière progressive déjà à la base. Mais l’eau permettra l’agriculture vivrière et donc encore plus de richesses et ainsi de suite par effet de boule de neige . Il faut de plus dépenser et investir pour ensuite faire des économies.

 

             Rappelons que fournir de l’eau pour l’agriculture vivrière à des millions de personnes qui meurent de faim, c’est leur permettre de cultiver leur terre. S’ils cultivent leur terre, ils pourront se nourrir, nourrir leurs familles et vendre leurs surplus de productions. Cela créera donc de la richesse et cette richesse sera directement réinjectée dans l’économie ! Très rapidement, des milliards d’€ , de $ , de £ , de Yuan , de Yen et de Roubles ! C’est une agriculture de meilleures qualités, car la productivité ne serait plus le seul maître mot .

 

             L’argent sera trouvé grâce à des fonds spéciaux mobilisés au niveau mondial, continental, national , régional, départemental , cantonal et communal et toutes autres subdivisions territoriales variant selon les pays cela va de soit. Chaque échelon finançant  les investissement à faire son échelle et étant inter-aidé par les autres maillons du dispositif mondial car l’interconnexion des échelons est une des clés de voûte de ce système . Nous ferons des économies sur le retraitement des eaux si nous  polluons moins la terre et que l’eau n’est pas plus rare. Les usines de désalinisation ne seront qu’une solution locale et secondaire car très coûteuse et énergivore, d’où, économies encore. Au lieu de fournir des fonds d’aides aux pays pauvres, aidons les à s’enrichir et nous ferons des économies. Les emplois créés seront des chômeurs en moins à indemniser. Une meilleure santé pour Tous, c’est moins de dépense de santé  (nous n’allons quand même pas être malade pour faire plaisir aux laboratoires pharmaceutiques, si puissants et riches soient ils. Ils trouveront d’autres moyens que cela pour faire du profit, n’est-ce pas ?). Plus de culture et de justice sociale, c’est moins de violence, de casses, de gâchis et de grèves. Encore des économies. Plus d’indépendance locale en matière d’eaux et d’énergies, c’est encore des économies. Plus de paix , moins de guerres, moins de destructions, encore des économies . Et pourquoi pas, soyons enfin un brin utopique, une Taxe pour la Vie et l’Avenir (une nouvelle TVA !) sur les armes qui détruisent les deux ? Utopies ou Economies et financements ?!


              D’ailleurs nos amis de l’industrie militaire auront leur utilité et leurs profits : à eux de créer des armes permettant la destruction ciblée et sans pollution des glaces qui seront à réduire au large des côtes avant arrivée sur site de reconditionnement et de réacheminement. Par exemple par impulsion d’ondes faisant vibrer la glace et la brisant là où souhaité, une sorte de laser ondulatoire ou que sais-je.. Ils pourraient travailler aussi sur les canons… à eau salée… Nous aurons toujours besoin d’armes pour se protéger mais cesser d’en faire l’apologie participera à l’élan vers un Avenir meilleur pour l’Humanité. Ils feront des profits dans la recherche et l’exploration spatiale de plus. Ils évolueront dans différents secteurs d’activités mais comme pour toutes les grandes industries modernes, le futur n’est pas dans la croissance poussée à l’extrême mais dans la réponse aux Besoins réels du monde. On ne crée pas de conflits pour écouler ses armes. N’est pas Homme celui qui ainsi croit faire le bien. Homme ou groupe… Mécréant ou pas, ce n’est même pas imaginable dans le futur que nous nous de devons de dessiner .

 

              Le principe de la Réévaluation là aussi aura sa part belle. Nous ne ferons pas la révolution pour supprimer les paradis fiscaux. Une pseudo tentative a échoué car elle continuera de protéger ceux qui savent ce servir de ce type de plate-forme financière. Alors pourquoi ne pas simplement taxer de 1% TOUTES les Sommes qui s’y trouvent ?! Mais attention. Ne tombons pas dans le piège facile de la stigmatisation. Chercher à taxer toutes ces sommes, cela ne veut pas dire en chercher les propriétaires et leurs provenances. Ce serait l’engagement que se devrait de prendre toutes les banques de ces paradis fiscaux. 1% pour ces fonds, ce n’est rien si cela peut permettre aux enfants et aux enfants des enfants de ces détenteurs d’avoir une chance de vivre. Car riches ou pas , sans planète , pas d’avenir et d’horizon. Et si ces Ultra Riches détenteurs de capitaux n’ont que faire de leur descendance, dont acte : supprimons les taxes sur les successions aux héritiers directs jusqu’à 3 millions d’€  (soit un salaire de plus de 6000€/mois pendant 40 ans : Une vie de « gros » salaires exonérés d’impôts en un être qui s’éteint ) . Au delà, taxons la succession à hauteur de 100%. 3 millions d’€ seraient suffisamment indécents pour que ce soit une limite…(Pourquoi pas 10 millions d’€ mais qu’il y ait un seuil limite.) En un héritage, l’individu se verrait faire parti des 1% de Français les plus riches. Au niveau mondial, cela serait profitable si les détenteurs de ces capitaux ne daignent non pas partager mais financer l’avenir de leur descendance à qui ils laisseraient des fortunes trop importantes … et la mort .

 

               Rappelons que si ces personnes travaillent toutes leur vie pour léguer un héritage à leurs progénitures , l’argent accumulé, ce n’est pas grâce à leurs enfants (même si l’envie de léguer à sa famille un héritage digne est compréhensible, louable  et non stigmatisable… Tant qu’il est mesuré et qu’il ne reproduit pas des systèmes féodaux …)qu’ils l’ont gagnés mais bien par la société qui les entourent. Soit ils le financent de leur vivant, soit ils paieront (et leurs descendances doublement ) une fois le Styx traversé. Cet argent est nécessaire pour tous, surtout pour leurs enfants. S’ils les aiment vraiment, à eux d’agir mais sans pour autant que nous ayons besoin de contrôler à qui appartient cet argent pour cette taxe sur les paradis fiscaux. Ce ne sont pas les êtres physiques qui seront taxés mais toutes les institutions bancaires de ces pays où reposent ces sommes. Ou, donc, les droits de succession devront être modifiés. Il y a des choix à faire même si nous parlons de Réévaluation et non de révolution. La révolution consisterai à trouver les détenteurs et les spolier de tout bien. Nous sommes loin de cela avec cette alternative.

 

 

               Autre idée de financement : Si nous ne pouvons pas changer les puissants, nous pouvons en reprendre les formules…Nous pourrions utiliser une idée ma foi un peu farfelue et haute en couleurs... A la hauteur du personnage dont elle s'inspire. Ainsi est née l'idée de la « Berlusconinvest » comme l'on pourrait la nommer . Le principe est simple : Tout argent investit dans le IWP (et dont le remboursement se fera sur une base de taux d'intérêt faible mais garanti ... sur 10 ou 15 ans après... ) sera "automatiquement" blanchi . Entendre par cela qu'on ne demandera pas la provenance de ces sommes à leurs détenteurs. Il faudra lancer des emprunts à tout les échelons de la société et pour ceux qui attendent 15 ans avant de récupérer leurs sommes investies, aucune question ne sera posée quant à l'origine de ces fonds. Mais attention, légitimer cela ne veut pas dire pour autant lutter contre la corruption et l'argent. Mais ce qui est fait, est fait. Nous allons de l'avant et nous ne changerons pas le passé mais se servir des erreurs du passé pour en faire une opportunité d'avenir, c'est audacieux. "Blanchir" l'argent trouble pour offrir enfin une utilité public à tout ces fonds douteux, cela pourrait mieux marcher que de condamner tout ceux qui en profitent... tout en légiférant plus drastiquement sur cet argent pour un avenir plus juste et équilibré, équitable et raisonné... L'un n'empêche pas l'autre une fois de plus...

 


              Il faudra certainement repenser une partie même du financement des sociétés futures et il nous faut dès à présent ouvrir un débat avec un regard neuf sur la retraite, les retraites. C'est un vaste, très vaste sujet et nous pouvons le dire, problème (Il y aura 2 fois plus de personnes de plus de 65 ans en 2040 !). Il faut bien avoir conscience que malgré l'augmentation de l'espérance de vie, au delà de 55 ou 60ans, les statistiques montrent que les risques d'accidents professionnels sont croissants. Ces quinqua presque sexagénaires ont pour eux de grandes qualités mais malgré la course au jeunisme à laquelle le système de société occidentale fait face, l'âge est un facteur physique de défaillance. Attention, je ne parle pas donc des professions intellectuelles où là, l'âge, est plus que synonyme d'expérience mais aussi d'accumulation de celles-ci, de savoirs , de connaissances, de clairvoyance... Quand bien même la valeur n'attend le nombre des années. C'est très généralement le cas. Alors doit-on faire partir à la retraite plus tôt des individus qui vivent plus longtemps ? Non, bien sûr. Doit-on les faire travailler plus longtemps ? Rien n'est moins sûr. Mais travailler que cela signifie-t-il à 60 ans pour une grande majorité de la population mondiale pour qui, travail n'est pas terre d'épanouissement ? Il faut absolument créer une période transitoire entre l'arrêt de son activité professionnelle classique et la réelle retraite. Il faudra d'ici peu créer une période de 5 à 10 ans ( avec horaires dégressifs à mesure que l’on avance dans cette période, commençant à 30h/semaine pour finir à 15h/semaine) durant laquelle les presque retraités se devront de donner 9 mois par an soit des cours, encadrer les enseignants, former en entreprises, assister les élèves et/ou apprentis en difficulté. Redonner au socle social sa valeur inter générationnelle. En permanence les effectifs de l'éducation nationale diminue et malgré la plus grande efficience des enseignants et formateurs "modernes", force est de constater que de pouvoir partager et échanger de manière individuelle et avec une plus grande proximité avec ceux qui en ont besoin, c'est une nécessité pour que demain, les générations futures soient  moins dépendants de la technologie tout en en ayant une réelle maîtrise et compréhension.

 

          

              On ne peut se reposer sur l'accumulation des savoirs, connaissances et compétences acquis par nos aïeux. Il faut continuer à bâtir sur celles-ci et consolider les bases de  l'édifice sous peine d'être enseveli par celui-ci. Durant cette période (modulable à bien des égards et à aménager aux lumières de tout les aspects et protagonistes de ces problématiques), l'individu pourrait toucher sa pension de retraité majorée de 10,20,30 ou 40% ou un autre système de rémunération qui ferait qu'il serait légèrement plus payés qu'en touchant sa simple pension. Il faut savoir que toutes pénibilités intolérables seraient exclues et réduites à leur valeur la plus faible. C'est une période de transition et de transmission. Un pacte inter générationnel qui apporterait une plus grande compréhension et un plus grand respect entre les plus jeunes et les plus âgés. A chaque pays de trouver les formules adéquates à leurs spécificités propres mais cette idée pourrait s'avérer des plus utiles. Un "grand" penseur me dit : " Il suffirait que l'on fasse plus d'enfants" . Ce serait comme de vouloir régler la crise économique en poussant la croissance jusqu'à détruire la ressource mère : la Terre. Au contraire, comme énoncé dans le IWP, il ne faut pas interdire les naissances mais inciter les couples à la mesure et à la raison.

 

              Certes, l'enfant, lui donner la vie, c'est de l'Amour. Mais au regard du monde qui nous entoure, faire aujourd'hui une famille avec 10 enfants ou plus, ce ne serait juste pas ou peu responsables car la Terre est mère nourricière mais encore faut-il que l'Homme laisse des zones préservées de l'urbanisation humaine galopante due à une prolifération pas assez ou mal contrôlée. L'enfant unique n'est pas la solution mais le monde change et c'est aussi à nous, à l'Homme de s'y adapter en prenant en considération des éléments extérieurs à ses propres envies et à l'Amour qui peut en découler, aussi noble , grand et universel soit le plus beau des sentiments.

 

 

 

 

Plus que tout cela , et accessoirement, nous pourrons sauver l’environnement du destin qu’il l’attend si nous n’agissons pas ou seulement de manières parsemées et dispersées.

 

 

              L’eau est l’or de notre Présent, le diamant de notre Futur. Ce ne sont pas paroles d’utopistes mais des journaux de la presse économique comme Les Echos . A nous d’y croire et de bâtir nos envies et nos rêves avec cela à l’esprit.  Nous sommes maîtres de nos destinées et savons ce qui nous attend si nous n’agissons pas. Serons-nous les contemplateurs de nos pertes et de nos échecs ou les acteurs de nos progrès et de nos réussites ? Beaucoup disent que l’Industrie n’anticipe pas assez la donnée environnementale dans ces plans d’action. Elle est primordiale. A nous de rattraper notre retard et pour cela, la France aura sa part d’innovation et de réussite. Et si la France sort grandie de cela, les USA, la Chine , la Russie , l’Inde, le Brésil , le Japon , l’Australie , l’ensemble du Proche-Orient (Arabie Saoudite, Israël , Irak, Iran, Emirats Arabes Unis, Syrie…), l’Indonésie, toute l’Europe ( Royaume Uni, Allemagne, Italie, Espagne, Benelux , Irlande…) l’Afrique dans toute sa richesse et sa diversité … TOUTE la planète tirera profit de ces efforts, de cet élan pour un monde qui évolue enfin vers les lumières sans être aveuglées par celles-ci.

 

 




2 & 3 ) "Maîtres d'Oeuvre" Et "Commandements" :



Là aussi , ce sont d'excellentes questions . Il ne faut pas un grand maître d'oeuvre qui chapotte tout les porjets convergents en même temps car il ne saurait se consacrer correctement à l'ensemble de la complexité de ce projet qu'à ce jour j'ai été le seul à réussir à conceptualiser en une réalité plausible, possible, nécessaire ... Je ne peux que me voir travailler sur Tout ces projets et donner mon avis sur tout ce qui le nécessitera . C'est le minimum que je puis faire en étant quelque part l'instigateur d'une telle idée. Qu'elle voit le jour, je ne puis qu'en être convaincu car je crois en les forces positives de l'Humanité. Il faut créer un Consortium International c'est cela L'importance de la coordinnation internationale. C'est obligatoire car nécessaire et le statut de l'Antarctique (Traité de l'Antarctique de 1959 qui dédie ce territoire à la science et la paix, le IWP faisant progresser la science et l'eau pour Tous, c'est plus de paix entre autre!) implique cela. Ce Consortium unique sera à ramification et une branche doit être spécifiquement dédiée à la récolte de ces Icebergs dérivant ... Mais c'est un consortium monopolistique constitué des + grandes compagnies mondiales à hauteur de 50% moins 1 part et des états à 50% plus une part !

Maintenant il faudrait au moins ces gens là et ces grandes compagnies citées ci dessus ... Cette liste est absolument exhaustive et que ceux non cités ne s'en outrent point, la réponse la plus convenue est pourtant vraie serait de dire : Soyons Tous Acteurs de ce projet pour Tous. Mais Soyons Réaliste et pas juste dans le sentimentalisme un instant . Nous Aurions Besoin de :



-         Nicolas Sarkozy , Barack Obama , Hu Jintao , Dmitiri Medvedev & Vladimir Poutine, Angela Merkel, Gordon Brown, Luiz Inácio Lula da Silva (Dilma Roussef depuis peu), Jacob Zuma, Taro Aso , Manmohan Singh,Kevin Rudd, … A savoir que si je commence par Nicolas Sarkozy , ce n’est pas par chauvinisme car je suis un des premiers à l’avoir critiqué (« Sans la liberté de blâmer, il n'est pas d’éloge flatteur » En tant que libre penseur, on ne peut être embrigadé mais il faut savoir reconnaître les actions. Je respecte ce président élu par le peuple, plus que ceux qui le défendent à longueur de temps… Je ne suis pas de ceux là.)  et encore à ce jour mais force est de constater qu’il mobilise et fédère par l’action. Barack Obama est en seconde position car son charisme et l’espoir qu’il donne fera de lui le premier très certainement prochainement dans ce mouvement mais il a à faire ses preuves et doit dépasser son statut de « sauveur » par les actes. Nous pouvons avoir énormément d’espoir en lui… Attendons les actes. Yes We Can , Yes We Should and We’ll Do ! Ceux-ci commençant à arriver , il faut y croire.

-         Nicolas Hulot.

-         Yann Arthus-Bertrand.

-         Jean Louis Etienne.

 -         Hervé Kempf.

-         Eric Orsenna.

-         Alberto Scotti ( Concepteur du Projet Moïse à Venise. Il serait un Grand Maître d'oeuvre pour les Aqualines et les zones de retraitement de la glace en Sud Afrique Et Sud Australie...)

-         Jacques Attali.

-         Emmanuel Todd.

-         Dominique Wolton.

-         Elie Cohen.

-       Dassault .

-         Exxon Mobil.

-         Gazprom.

-         BP .

-         Schlumberger.

-         Total .

-         StatOil

-         Petrobras.

-         Shell.

-         Suez et Suez Environnement.

-         Véolia ( environnement, eau, propreté…)

-         General Electric.

-         EDF.

-         Halliburton .

-         IBM, HP , …

-         Bouygues, Eiffage, Vinci, Colas…

-         Le tissu local, régional, national et mondial en lien avec l’eau et l’agriculture.

-         Plus généralement le microcosme médiatique (télé, presse, radio, Internet, le Cinéma)

-         L’industrie Naval Mondial ( Corée du Sud, France…)

-         L’industrie Automobile mondial…

-         L’industrie nucléaire civil (donf l'inévitable Aréva cela va de soit).



Si ces Hommes et ces compagnie n'y trouvent pas leur compte, il sera difficile de faire avancer ce projet.


4) Le Coût et la Dette .


Il est hors de question que cela ruine et endette encore plus les pays d'Afrique et plus généralement les pays les plus pauvres de la planète . Il est au moins Tout aussi intolérable et inenvisageable que ces pays ne particpent aux coûts d'investissement de ces projets. Changeons la donne et donnons tort à ceux qui disent que l'Afrique est en dehors de l'Histoire . Mais pourquoi ne pas faire en sorte que les richesses créées dans ces pays servent à rembourser une part équitable des investissements . Il est normal que les pays riches payent plus car ils sont d'autant plus responsables des déréglements nécessitants la création d'un tel projet. Mais Tout le monde devra payer car Tout le monde devra pouvoir en profiter . Mais plus on est pauvre moins on paiera . Ce n'est pas créer de la dette, c'est créer de la richesse et cela va de l'entente globale des nations de ce monde . Les économistes et les politiciens ne peuvent qu'aider à améliorer les propositions faites ci dessus au niveau de la dette et du financement mais l'Argent est là , les hommes aussi, les savoirs et les compétences, les technologies et leurs constants progrès ... Il SUFFIT D'ABORD DE CREER L'ENVIE ! Le reste suivra ...



Donc ce projet veut ne laiser personne, veut que chacun se sente concerné, responsable et respecté dans sa dignité . Tout le monde y trouvera son compte si chacun sait s'ouvrir à l'intérêt de l'Autre, une espèce de réciprocité mutuelles positive et enrichissante . Ce projet ne veut pas aider et/ou assister les plus pauvres mais leur donner les moyens d'avoir au moins le minimum nécessaire à un épanouissement personnel, familial et collectif digne de ce que devrait offrir ce monde à chaque être humain. Après libre à chacun de faire ou ne pas faire de sa vie un océan d'épanouissement et d'enrichissement spirituel . Je ne suis pas pour l'égalité mais pour l'équité . Les populations seront bien entendu à consulter mais ce projet se fait déjà l'écho de ces peuples à travers les compilations de savoirs et connaissances que m'ont permis d'obtenir mes recherches sur ce projet ma cusiosité naturelle mais qu'au quotidien je cultive, enrichis, remets en question et fait avancer.

Nietzsche disait :



 

 

 

« Tous les êtres jusqu'à présent ont créé quelque chose au-dessus d'eux,
et vous voulez être le reflux de ce grand flot et plutôt retourner à la
bête que de surmonter l'homme?


Qu'est le singe pour l'homme?  Une dérision ou une honte douloureuse.
Et c'est ce que doit être l'homme pour le surhumain: une dérision ou
une honte douloureuse.


Vous avez tracé le chemin qui va du ver jusqu'à l'homme et il vous est
resté beaucoup du ver de terre.  Autrefois vous étiez singe et

maintenant encore l'homme est plus singe qu'un singe.


Mais le plus sage d'entre vous n'est lui-même qu'une chose disparate,
hybride fait d'une plante et d'un fantôme.  Cependant vous ai-je dit de
devenir fantôme ou plante?


Voici, je vous enseigne le Surhumain!


Le Surhumain est le sens de la terre.  Que votre volonté dise: que le
Surhumain soit le sens de la terre.


Je vous en conjure, mes frères, restez fidèles à la terre et ne
croyez pas ceux qui vous parlent d'espoirs supraterrestres!  Ce sont
des empoisonneurs, qu'ils le sachent ou non.


Ce sont des contempteurs de la vie, des moribonds et des empoisonnés
eux-mêmes, de ceux dont la terre est fatiguée: qu'ils s'en aillent donc!
 »

 

 

 

 

 

(Ainsi parlait Zarathoustra – Friedrich Nietzsche ) .

 

 

 

  Epilogue (Partie 1 , il y en aura d'autres !) . 12/01/11

 

 

Alors, Toujours un projet utopique et impossible ?! Pas si Sûr ,cette vidéo le prouve et je vous invite à vous rendre sur le site de Dassault Systemes pour vous renseigner sur le projet Ice Dream ! C'est possible ... Mais c'est à améliorer ... Le IWP est là pour cela ! :

 

 

 






JUST ICE FOR ALL !








Pour toutes info : thierry-chapin@hotmail.fr 



 

 

Repost 0
7 novembre 2009 6 07 /11 /novembre /2009 13:58

Ceci est le premier article de votre blog. Il a été créé automatiquement pour vous aider à démarrer sur overblog. Vous pouvez le modifier ou l'effacer via la section "publier" de l'administration de votre blog.

Bon blogging

L'équipe d'overblog

PS : pour vous connecter à votre administration rendez-vous sur le portail des blogs overblog

Repost 0
Published by Benjamin Blizard
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Thierry Chapin
  • Le blog de Thierry Chapin
  • : Un Blog qui fera souffler un vent de fraîcheur pour réveiller ou enrichir les esprits des curieux à la fois intéressés par la Politique, L'Ecologie , l'Economie , les Sciences, la Pensée et la Culture . Vastes Sujets ? Heureusement !
  • Contact

Recherche

Liens