Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 23:43

Dans l'attente de trouver un Editeur (Toute proposition étant la Bienvenue et à étudier), Vous pourrez consulter, partager, échanger, critiquer et faire vos remarques sur cet essai pour l'enrichir . VOUS êtes l'amélioration de ces mots et ces mots ne sauraient avoir sens sans vos apport. Merci à Vous. Cette version n'est pas définitive mais s'inscrit dans le cheminement de propositions nécessaires, convergentes, concertées et coordonnées pour donner une vision positive de l'avenir en l'anticipant pour que Tous puissent mieux s'y épanouir et moins le subir... Etre gravier dans ce nouvel édifice d'un monde meilleur plutôt que lourde pierre du mur du silence, cela est la seule prétention de cet ouvrage. Faites Tourner Le Lien de cette 3ème partie !!!

 

 

n1197232391_30041939_2395.jpg 

"La Guerre  C'est La Paix , L'esclavage C'est La Liberté , L'Ignorance C'est La Force" (Big Brother dans "1984" de Georges Orwell...) Une autre affiche montrant  un humain avec une tête en forme de caméra de surveillance dit : "1984 n'était pas supposé être un manuel d'instruction"... C'est vrai . C'est une Dystopie qui veut prévenir d'où pourrait venir le danger et où il nous mènerait... Pas besoin d'être adepte des théories du complot pour voir en ce roman une oeuvre majeure du XXème siècle. Pour lutter contre les théories du complot et les complots : les lumières du savoir, de l'éducation et de la curiosité... Si Politiques Vampiristes il existe, elles ne sauraient survivre aux lumières de cela donc le problème des complots et théories qui en découle s'estomperait...
 

 

Il est temps de parler de romans d’anticipation. Les plus célèbres sont de loin les plus importants et je ne peux qu’inviter quiconque souhaite approfondir ces thématiques de lire 1984 de Georges Orwell, Le Meilleur des Mondes d’Aldous Huxley, Fahrenheit 451 de Ray Bradbury, Un Bonheur Insoutenable d’Ira Levin ou bien encore L’oiseau d’Amérique de Walter Tevis. Ces livres sont des mises en garde et c’est à nous de ne pas les oublier. La télé réalité a absorbé le phénomène Big Brother pour que celui-ci rappelle plus au quidam une émission télévisuelle aliénante avec des modèles sous cultivés à suivre (soit disant représentatifs de la société… de la société qui les arrangerait du moins. Et quel plaisir d’être idiot en se croyant plus intelligent que ces mièvres personnages) plutôt qu’une société totalitaire où Big Brother sait tout, voit tout et s’immisce dans la vie de tout à chacun jusque dans son esprit. Une société durement décriée par Georges Orwell dans 1984 où les 3 vérités et préceptes assénés sont : «  La Guerre c’est la Paix, l'Esclavage c'est la Liberté, l’Ignorance c’est la Force. » Quand on voit qu’aujourd’hui on se targue d’aller faire la paix pour mieux faire les va-t-en guerre on se rend que le fameux « Civis Pacem, Para Bellum » de Jules César n’est plus à la mode. En effet il semblerait que l’on puisse inverser la maxime dans sa structure en disant « Civis Bellum, Para Pacem » soit : qui veut la guerre, prépare la paix. Les complexes industrialo-militaire tiennent donc un double discours des plus ambigus et adaptent les réalités en fonction de leurs besoins d’écoulement de stocks. Ceux-là mêmes qui font pression, chantage, corruption et/ou menace sur des protagonistes de la vie civile pour qu’ils acquiescent à leurs besoins, se protégeant toujours derrière les emplois qu’ils créent (ce sont les mêmes qui, sans scrupules, dans le même temps font fermer et délocaliser des entreprises et licencient massivement quand cela leur est nécessaire… par appât du gain et du toujours plus.)

Paroles de Dwight D. Eisenhower qui portant était loin d'être un pacifiste mais quelqu'un de lucide et clairvoyant...

Quant à l’antagonisme entre liberté et esclavage, il est clair que le crédit, les crédits sont un principe d’esclavagisme moderne empêchant maintes contestations des peuples qui ne peuvent se permettre de descendre dans les rues à chaque fois qu’ils désireraient se faire entendre sous peine de pertes de revenus et d’expropriation qui peut en découler. Quand on observe que les banques depuis la crise ont bénéficié de taux de crédit avoisinant 0% et qu’ils prêtent rarement en dessous de 3,5 , 4 , 4,5 % , on voit le bénéfice massif et l’injustice qui en découle. Ne parlons pas des crédits revolving qui abusent de la faiblesse et crédulité de certains. Pour l’Ignorance, symbole de force, il en est déjà fait cas précédemment.

En ce qui concerne « le Meilleur des Mondes » ou bien même « Un Bonheur insoutenable », il y est fait cas d’une société où l’Amour est proscrit, les médicaments prescrits et le sexe sans sentiments est religion. Quand on regarde le glissement de nos sociétés où le tout sexe fait légion,  où les reportages sur les relations amoureuses entre individus sont résumés à dire que « le Sexe, ça compte pour 50% de la réussite d’un couple dans la durée », cela peut effrayer. Mais ce n’est qu’un début. Maintenant on peut entendre ci et là que cela compte à 70%... et pourquoi pas bientôt 80, 90 et finalement 100% . Les accrocs sots iront mêmes jusqu’à dire 110 % ! Et Le meilleur des mondes deviendra le pire… Le nôtre.  Si de plus nous perdons nos repères avec une histoire falsifiée, condensée, résumée et de par trop oubliée par un manque de vraie culture, Fahrenheit 451 qui dépeint une société où lire est interdit et tout livre se doit d’être brûlé. L’autodafé érigé en modèle de société… Le modèle actuel est plus subtil : Lire est autorisé mais tant est fait pour en dissuader pendant que les caméras ne sont pas obligatoires mais qu’on incite orwelliennement chacun à étaler sa vie en ligne … ou 1984  décrivant la dictature du chiffre, des chiffres falsifiés et constamment remodifiés au gré des restrictions infligés aux peuples comme étant un progrès. Les chiffres tronqués du chômage et de l’insécurité en France sont éloquents à cet endroit. Ceux-ci  deviendront des réalités insidieuses et pernicieuses.

3028046397 d04364268b o

Il faut rajouter à cela, une société où tout est sous contrôle et contrôlée. Des caméras de surveillance, jusque dans nos foyers et où tout doit être su. Une surdose de vérité pour mieux cacher les vrais mensonges. On voit que la Télé Réalité, la Peoplisation et la presse qui va avec ont transformé bon nombre de citoyens en véritables commères, qui jugent et critiquent leurs prochains à travers des grilles de lectures insidieusement décalquées en nos âmes. Ces mêmes individus sont les premiers à parler d’eux-mêmes comme si ils étaient interviewés par ces émissions et cette presse et leurs remises en question se font sur des sujets aussi futiles que leur apparence, leur look, l’intérieur de leur domicile et reproduisent ce modèle sur leurs enfants. Quand un quidam prétend regarder la télé pour se vider la tête après sa journée de labeur mais pardi qu’ils se fourvoient. En effet, pour se vider la tête par encore plus de vacuité télévisuelle, encore faudrait-il se l’être remplie pendant la journée de quelque chose d’autre que l’aliénation du travail routinier (certains de mes lecteurs ne se retrouveront pas dans ces écrits et tant mieux. Cela veut dire qu’ils ont la chance d’avoir un métier épanouissant et une rémunération confortable. Que ces lecteurs soient éclairés : Vous n’êtes pas la majorité et beaucoup vous envient.) La télé réalité a permis d’instituer le rêve de devenir célèbre comme une valeur. Et aujourd’hui, sur internet, combien de dizaines de millions d’individus étalent leurs vies dans le vain espoir de se faire remarquer de la sorte ?! Ils et elles exposent leurs vies, leurs sentiments, leurs ressentis, leurs photos de soirée qui parfois sont pitoyables et allant jusqu’au pornographique. Les mœurs d’une partie de la jeunesse sont extrêmisées et cette partie est grandissante à mesure qu’on leur fait croire que des cas particuliers martelés dans les médias sont des généralités, des banalités. A force de montrer certains jeunes qui prennent de la cocaïne, cette drogue a tendance à se banaliser dans une partie des établissements scolaires. 

752432197_fbce8fdd_wide_photopds_com_couture_thomas_the_rom.jpg"Les Romains de La Décadence" de Thomas Couture...

             La prostitution passive un problème ? Ils nous montrent des documentaires qui en font l’apologie, qui sont comme de véritables modes d’emploi pour passer à l’acte en tant que clients ou « vendeuses ». Ne parlons pas du tourisme sexuel où là aussi certains médias sont très condescendants malgré leurs discours (Les images ont plus d’impact et la coupure pub les stimule dans leurs instincts primaires. D’où la duplicité de certains types de dénonciations d’une partie des médias… Le « fameux » Droit de Savoir de TF1 en est un exemple).
TF1 ose diffuser 1 reportage sur le jeu du foulard et tout les jeux de cap et pas cap qui peuvent se faire à l'école. A ce titre, je pense que le film "Jeux d'enfants" a peu d'influence sur les comportements comparé à des émissions du type Fear Factor . Mais qui donc déjà diffusait cette émission où on demandait à des personnes en manque de reconnaissance d'être cap ou pas cap de se "dépasser" en faisant n'importe quoi ?! TF1 Pardi ! TF1, la seule chaîne qui à force de nous lessiver nous transforme en tâche ! C'est cela le plus effrayant dans la duplicité des médias qui à la fois dénonce et amplifie des phénomènes ... C'est sur que la personne qui se sent mal, qui est déjà déséquilibré, faites lui voir l'intégrale de la Série Les Experts et il pourra devenir un redoutable serial killer en puissance et qui ne se fait pas capturer car à même de déjouer tout les pièges élucidés dans cette série.

 

         Grâce à la télé réalité et au « rêve du quart d’heure de Gloire » dépeint en son temps par Andy Warhol, de plus en plus de personnes peuvent être surveillées à leur insu et avec une espèce de consentement aliénant. On installe de plus en plus de caméras de surveillance et donc on traite la délinquance en s’occupant des conséquences et non en traitant en profondeur les causes du marasme contemporain. Car si Big Brother nous observe, les plus démunis aussi. Dans ce monde interconnecté, ils voient comment vivent les privilégiés, les envient et si les médias leur jettent en pâture toujours plus de sexe et de violence, plus de sexy et d’arrogance, il est hélas normal que les dérapages continuent de la sorte et parfois même s’amplifient. A ce titre, l’interdiction pure et simple de la publicité pour messagerie coquine et la Call TV auraient un côté réellement plus positif que négatif. Pertes de recettes publicitaires et financières en faisant croire que personne n’a LA réponse pour aller vers l’élévation du niveau culturel des individus (personne ne l’a seul et il n’y a pas Une réponse. Elles sont multiples et convergentes), dans un monde où l’être humain prime sur la logique, la machine économique, c’est un devoir que de le faire. A nous d’être contre ce système et de se faire entendre car les premiers qui souhaitent nous contrôler (pour notre bien soi-disant) sont les premiers à détester qu’on les surprenne dans leur intimité. Les images « volées » de Brice Hortefeux, de Nicolas Sarkozy ou bien encore Eric Besson en attestent. Ils veulent censurer leur image et la lisser pendant qu’ils souhaitent imposer la vidéo surveillance pour nous « protéger ». Alors filmons-les pour s’en protéger de la même sorte ! Ou, donc, réglons le problème des causes au lieu de légiférer sur les conséquences. Même aux Etats Unis le Patriot Act a été remis en question car restreignait les libertés individuelles. Il serait par la même préférable que la Police retrouve son vrai rôle de protection et de prévention du peuple plus que de contrôle et de répression physique et/ou pécuniaire de celui-ci. L'explosion du nombre de gardes à vue est symptomatique de cet état de fait.

 



          Dans ces sociétés, ils dépeignent les dérives totalitaires de la machine technologico-économique, l’économie de marché qui, avec l’appui de la technologie moderne, devient la directrice, dictatrice de la vie des individus. Alors qu’il est clair que la machine doit servir l’Homme et non le contraire. Nous verrons dans les années à venir de plus en plus de conflits en rapport à la passation de force de travail de la robotique par rapport à l’être humain. Cela a déjà commencé. Une fois de plus, nous le pouvons. Supplanter le travail humain par la machine. La logique économique le voudrait et y tendrait. Mais donc, est-ce car nous le pouvons que nous le devons ? Demain nous pouvons faire exploser la terre 4 fois avec toute la force de frappe nucléaire mondiale. Le voulons-nous ? Le ferons-nous ? La robotique et la robotisation industrielle doivent avoir des limites sous peine de révoltes. Les recherches en robotique doivent tendre sur le nucléaire et la colonisation spatiale, domaine où le travail humain se fait dans des conditions dangereuses et précaires. Les robots auraient leur utilité dans le contrôle des cœurs de réacteurs nucléaires et éviteraient l’exposition aux radiations pour les travailleurs de ces centrales (les chiffres officiels étant complètement partiaux et orientés dans le sens de la fluidité du marché.). Cela créera de formidables opportunités pour les chercheurs et l’industrie et sans impacter sur le nombre de travailleurs. Humains et robots doivent travailler en complémentarité, non se vampiriser l’un et l’autre. Autrement la logique économique serait remplacée par la logique robotique et l’être humain n’en serait que d’autant plus une variable ajustable… Un chiffre… une société déshumanisée… Est-ce cela l’évolution ? C’est du moins ce que critiquent ces différentes dystopie (donc qui décrivent l’inverse de l’utopie…) .

evolutionnn.jpg

          Prenons un cas simple et concret du côté néfaste de la robotique et d’une solution pour mieux valoriser les emplois qui pourrait être supprimés à cause de celle-ci : Les relevés de compteurs Electrique, de Gaz et d’Eau. Ces relevés, ce sont des emplois (à temps plein ou en intérim pour l’eau en particulier) et donc des êtres humains qui travaillent et font tourner l’économie. Demain et presque même dès aujourd’hui on pourrait supprimer ce travail humain en remplaçant chaque boîtier de relève par de mini terminaux transmettant par signaux ondulatoires ou autres les informations d’évolutions de consommations. Nous le pouvons mais le devons-nous pour autant ? Ne pourrait-on pas renforcer la formation de ces releveurs pour que ceux-ci deviennent des conseillers terrains qui prennent le temps de discuter et d’analyser les consommations avec les clients qui le souhaitent ? Combien de clients se plaignent de la mauvaise qualité, du manque de professionnalisme de certains releveurs qui sont embauchés au coup par coup ? Cela renforcerait leurs compétences, la qualité des prestations et la satisfaction client de manière réelle et non juste avec des enquêtes statistiques médiocres et cela nécessiterait de l’investissement dans des outils technologiques performants (mini ordinateurs avec base de données clientèle disponible en temps réel…). Robotisation ou amélioration pour l’Homme ? Au Japon, ils veulent mettre des robots en place pour aider les personnes âgées au lieu d’êtres humains, des  cyber-nounous et autres. Doit-on suivre ce chemin même si la prolifique et riche création japonaise en matière de Mangas dépeint des mondes où la technologie est omni présente ? Elle n’en est pas moins avilissante. Sinon, pourquoi l’humanité devrait elle encore exister ? Les robots seront plus forts, intelligents, rapides, réactifs … plus parfaits… La perfection, c’est la quête de la déshumanisation. « Nobody’s Perfect » comme clame la maxime et Orwell en convient : « Ce qui constitue l'essence d'être un être humain, c'est de ne pas rechercher la perfection.» Donc la course au perfectionnisme aveugle, vanté, prôné et martelé dans la presse féminine et maintenant masculine, c’est la course vers la déshumanisation et la monétarisation de tout les rapports entre êtres humains, qui n’en seront plus vraiment par la même tout en étant convaincu, au contraire, d’en être les meilleurs représentants… Ils écraseront les autres de leur vacuité. Chaque être est lié à l’Autre. Ce lien ne doit pas être que monétaire ou superficiel.

fresque-web.jpg
              Nous devons à ce sujet parler de démographie et de bioéthique. Nous voyons qu’aujourd’hui, il devient possible dans certains endroits, certaines nations et en totale liberté ou sous couvert d’une certaine discrétion, de faire appel à une mère porteuse pour avoir un enfant, son enfant. C’est un sujet très délicat car il touche ce qu’il y a de plus précieux : la vie, l’amour et la transmission. En effet, quoi de plus beau quand on ne peut pas avoir d’enfants que de pouvoir faire appel à une tierce personne qui « loue » son ventre pendant 9 mois en quelque sorte (ce qui n'a donc rien à voir avec la procréation assistée mais est de l'assistance à la procréation). C’est effectivement une grande injustice que de ne pas pouvoir procréer quand la vie et la nature vous en empêchent, vous l’interdisent en quelque sorte. Quand nous voyons la détresse de ces parents face à cette incapacité, nous ne pouvons qu’être touchés dans nos âmes et avoir pour ces individus de la compassion. Une fois passée ce stade de la compassion face à la détresse de son prochain, il faut remettre en perspective les choses. Nous sommes aujourd’hui plus de 6 milliards d’êtres humains et nous serons bientôt 9 milliards. 1 milliard d’êtres humains sur terre vivent dans une carence alimentaire et avec des problèmes d’accès à l’eau potable. Des enfants meurent par milliers tout les jours dans une quasi indifférence fataliste (chacun dira : mais qu’est-ce que je peux y faire ? C’est sur que seul rien n’est possible car seul nous ne sommes rien ou si peu. Ensemble nous transcendons la simple addition de nos personnes).

surpopulation

   Et pendant ce temps, les coupables indirects de ce massacre légal, ce sont les pays occidentaux et donc nous, enfin seulement si nous considérons que nous vivons en démocratie et que nos politiciens reflètent la volonté du peuple qui l’a élu. Donc nous sommes aussi responsables de la misère d’une partie du monde ou alors si nous sommes contre, il faut se révolter contre notre pouvoir qui ne fait pas ce pourquoi le peuple l’a élu. L’occident n’en est plus capable. Il est lâche, individuel, résigné, fataliste et divisé… Machiavel l’avait dit : « diviser pour mieux régner ». Alors dans nos pays, de pauvres petites âmes (sur lesquelles les médias ont fait pleurer dans les chaumières… Goebbels et la compassion et l’émotion, c’est toute une histoire de la Propagande moderne qui commence par sa théorisation scientifique au début du XXème siècle par Edward Bernays le neveu de Sigmund Freund. Je vous renvois aux écrits de Noam Chomsky sur l’ensemble de cette histoire et l’article wikipédia qui en est un bon condensé : http://fr.wikipedia.org/wiki/Propagande ) désirent faire appel à une mère porteuse ou même maintenant, choisir le sexe de leur enfant ou tomber enceinte après la ménopause…

   « Bienvenue à Gattaca » . Un film d’anticipation qui montrait les dérives de l’eugénisme (Ne faisons pas l'amalgame avec la procréation assistée mais lions-les malgré tout dans ces écrits qui essaient d'anticiper des dérives...). On voit un médecin d’origine juive pratiquer ces opérations face à des parents infantiles, trop gâtés, qui souhaitent une fille car ils ont déjà 3 garçons (« je veux, je paye, j’aurai » puérile. On n’achète pas la vie !). Désolé pour cette provocation mais si Adolf Hitler était encore en vie, il se ferait un plaisir et un devoir que d’embaucher ce médecin pour qu’il continue ces travaux et recherches pour améliorer la race aryenne et qu’ainsi elle tue encore plus de juifs ! C’est provocateur de présenter cela ainsi (et c’en est l’unique but) mais c’est surtout paradoxal et honteux remis dans son contexte historique. Ce médecin dit qu’il le fait car il n’y a pas de lois contre. Une fois de plus, c’est un exécrable usage de la liberté que de ne pas avoir de conscience. « Si sciences sans conscience n’est que ruine de l’âme » pour Rabelais, connaissances et libertés sans conscience ni limites n’est que ruine de l’Homme. C’est effrayant de voir que sous couvert de compassion et d’émotion illustrées par des cas individuels on en arrive à des aberrations collectives qui font que l’on donne plus de chances à des êtres qui ne sont pas encore nés (et qui ne naîtront pas « naturellement ») qu’à certains déjà nés et qui mourront plus vite à cause indirectement de ces nouveaux arrivants, produits d’un nouveau monde où il existe des « supermarchés » de la natalité.

Salvador-Dali--Enfant-geopolitique-observant-la-naissance.jpgSalvador Dalí, "Enfant géopolitique observant la naissance de l’homme nouveau "(1943).

           Alors il faut aider les couples qui ont ces problèmes dans les pays les plus riches comme les plus pauvres, faire tout ce qui est possible et "naturel" ( La fécondation In Vitro peut malgré tout être considérée comme faisant partie de cela car la grossesse est faite par la mère )  et pourquoi pas leur proposer une adoption d’un enfant qui aura "la grande chance" d’être sauvé de sa misère (dans le cas d'orphelins donc) au lieu d’être enfoncé dans celle-ci. Et même si heureusement beaucoup d'enfants dans les pays pauvres ont une famille, il existe plus d'une famille prête à faire adopter leur enfant (soit par appât du gain et hélas cela existe, soit par envie que leur enfant ait plus de "chance"). Dans les pays plus favorisés, ce type n'existe pas réellement, pas de la même manière. Mais faire un business des mères porteuses (si infime et altruiste soit ce type de démarche, ils sont existants et tendent à se développer et malgré les critiques, il est important de se rendre compte que l'altruisme et les bons sentiments cachent maintes dérives qui ne sont brèves de comptoirs. Avis aux Contempteurs) et des enfants à la carte, c’est fasciste et inacceptable au vue des problèmes démographiques que nous connaissons. Georges Clémenceau, dans sa grande clairvoyance, disait : « la guerre ! C’est une chose trop grave pour la confier à des militaires. » On pourrait et devrait donc dire : la vie et les sciences ! Ce sont des choses trop graves pour les confier à des médecins et des scientifiques ( et il en est de même pour la politique, l’économie, l’écologisme ou le journalisme… D’où la nécessité d’interdépendance positive entre ces groupes et de conseils regroupant ces diverses professions pour débattre et proposer). Je veux dire en cela que ceux qui ont la connaissance, les savoirs, ce ne sont pas nécessairement les plus à mêmes d’avoir la sagesse suffisante pour orienter éthiquement leurs recherches dans les domaines respectifs qui sont les leurs. Quand on cherche, souvent on finit par trouver. A ce rythme là, à force de chercher en matière de génome et de clonage, nous pourrons bientôt cloner des êtres humains et faire en sorte qu’ils soient plus puissants, plus forts, plus « intelligents », plus productifs… Des robots en somme ! Peut être n’était-il pas si innocent que ce soit un mouton le premier animal cloné… Faire de même avec l’Homme et c’est transformé l’humanité en mouton de panurge… Et pourquoi procréer soit même quand les machines le feront mieux que les femmes ? C’est ce qui se passe dans « Le Meilleur des Mondes » Les bébés naissent en incubateurs et dès la naissance, ils savent quel sera leur rôle et à quel caste ils appartiennent. Bien sûr les chercheurs actuels se targuent de vouloir guérir certaines maladies grâce à ces recherches mais ce sont de dangereuses boîtes de Pandore qui sont ainsi ouvertes. Le chemin de l'enfer est pavé de bonnes intentions comme dit l’expression. A force de vouloir sauver et aider quelques uns, nous finirons par perdre et desservir la grande majorité.

Pandora.jpgPandore, De Jules Joseph Lefebvre . 1882 . 

           Il est de ce fait important de comprendre et observer que souvent rares sont ceux qui ouvrent les boîtes de Pandore et utilisent les maux libérés par leur curiosité. Einstein, par ses théories, ouvrit une boîte de pandore et la bombe atomique fut créée. Le père de la bombe atomique n’est pas Einstein mais Robert Oppenheimer (aidé de Leslie Groves). Il n’a fait qu’ouvrir des voies dans lesquels d’autres se sont engouffrées. Si souvent cela se passe la sorte et c’est bien pour cela qu’il faut faire comprendre aux scientifiques que malgré leurs bonnes intentions et leur bonne foi, ils ont à penser aux conséquences de leurs découvertes si elles finissent entre de mauvaises mains. Sans ce raisonnement, c’est  soit par inconscience, par naïveté ou alors par appât du gain qu’ils ouvrent ces dangereuses voies. Le passé nous l’a montré. A nous d’en tirer les leçons.

aaaaaaaaaa.jpg

           Et à ce titre, nous pouvons en tirer au niveau de La Poste et de la politique donc aujourd’hui en France. Imaginons un instant que Mr Xavier Darcos soit de bonne foi à propos du changement de statut de La Poste. En effet, face à l’ouverture prochaine à la concurrence, La Poste se doit d’être forte et donc d’être capitalisée. L’Etat sera le seul actionnaire et financera cette capitalisation avec les Milliards de ses concitoyens, l’argent de nos impôts. Nous aurons donc toujours le même service et la garantie de ce ministre qu’aucun bureau de Poste ne sera fermé et il le dit sur son honneur et en connaissance de cause des difficultés engendrées par ces fermetures étant lui même un ancien élu local. Mais comme tout ministre, il finira par changer. Comme tout gouvernement, celui-ci sera remplacé. Et que fera le prochain gouvernement et son ministre du travail ? Comment utiliseront-ils ces changements qui faciliteront sa privatisation ? Pour France Télécom ou GDF , sont-ce les mêmes ministres et gouvernements qui ouvrirent le capital et finirent par privatiser ces sociétés cruciales à la société française et qui ont été financées par nos impôts des décennies durant pour au final profiter à une infime minorité ? Ne peut-on donc pas légitimement se poser la question du devenir de La Poste au regard des promesses passées qui n’ont pas été tenues ?

Je n'aime pas cette mise en scène mais les images , elles , parlent d'elles mêmes. Elles ne montrent pas Mr Sarkozy menteur mais un système politique incapable d'aller à l'encontre d' "impératifs" économiques supérieur à la puissance étatique. Ne stigmatisons les individus mais le système qui y concourrent. Faisons évoluer le système et les individus suivront cette voie...

       Il suffit de voir les promesses de Mr Sarkozy au sujet de Gaz De France. Les images le montrent promettre une ouverture limitée du capitale et résultat, ils ont ouvert les vannes à la privatisation. En ce sens, le ministre qui avait fait cette promesse est devenu le président qui ne l’a pas tenue. Quand on entend aujourd’hui que l’ouverture des magasins le dimanche était une promesse de campagne et qu’il tient à tenir cette promesse aujourd’hui, on se demande sur quelles grilles de lectures base-t-il ses promesses tenues ou pas. L’argument fallacieux face au travail le dimanche est de dire qu’il l’a promis, qu’on l’a élu pour alors il le fait. Donc les gens ont voté pour Mr Sarkozy pour travailler le dimanche, uniquement pour cela à écouter ces dires. Mais cette mesure comme tout un autre ensemble qu’il avait promis était basée sur une conversion de la France au modèle économique Anglo-Saxon, soit, le même qui a plongé les finances et l’économie mondiale en crise. Ce qui a sauvé la France par rapport à la plupart de ses voisins, c’est justement ses spécificités et son modèle social. Cette mesure qui est contre le cours actuel de reflux de l’économie de marché néo libéral montre que le gouvernement n’a pas compris le malaise et le mal être qui touche les Français dans sa majorité.

Allegorie-de-la-France-sous-la-figure-de-Minerve--copie-1.jpgAllégorie de la France sous la figure de Minerve (la Sagesse) qui foule aux pieds l'Ignorance et couronne la Vertu guerrière par Sebastiano Ricci en 1718. Aujourd'hui la connaissance , l'éducation et le savoir partagé peuvent remplacer les apparats guerriers...

    Toujours ou presque aux mêmes de faire des efforts et toujours les mêmes qui profitent d’un système et d’une justice à 2 vitesses. Pendant que certains vont devoir travailler le dimanche (même si soit disant en étant payé 2 fois plus et sur volontariat, nous connaissons bien la réalité : aujourd’hui c’est ainsi, le prochain gouvernement assouplira tout cela et les employés seront contraints de l’accepter ou perdront leurs emplois), payer plus de franchises médicales, de taxes sur le pétrole, sur le tabac(un petit plaisir pour étouffer et accepter son mal être… et qui permet aux fumeurs de cotiser pour une retraite qu’ils n’auront que d’autant moins qu’ils fumeront trop et sachant que l’inflation ne tient pas compte du prix du tabac), sur l’alcool, plus de PV , de contrôles, de contraventions, de contraintes (tout doit aller plus vite mais on sanctionne les conducteurs qui vont trop vite… sous couvert encore de compassion et d’émotion envers les victimes… zéro victime sur la route, c’est zéro liberté. Que veut-on ? La sécurité ou la liberté ? La liberté est un danger dont il faut savoir payer le prix. Il faut certes des limites mais en permanence celles qu’ils imposent nivellent par le bas… l’égalité dans la médiocrité de la part de ceux qui sont contre l’égalitarisme ! Et la Tolérance Zéro , n’est-ce pas l’intolérance ? Où est l’indulgence ? Avant la Police protégeait plus qu’elle ne contrôlait. Aujourd’hui c’est l’inverse. On ne fait pas vraiment de prévention routière mais de la culpabilisation routière. Dès qu’on allume son véhicule, nous sommes des criminels en puissance à les croire… Et eux alors, qui sont-ils ces pions du système ?!) , de flexibilités horaires, d’annuités pour la retraite… pendant qu’on offre un Bouclier Fiscal aux plus favorisés, que les artistes sont au dessus des lois (affaire Polanski et ce qui en découle…) et qu’être le fils du premier ministre permet une semaine d’être relaxé dans une histoire d’harcèlement routier obscur et la suivante d’être reçu avec son père par le Pape au Vatican… Jean Marie Bigard le méritait nettement plus. L’impunité et la déconnexion entre le monde réel de l’ultra majorité et les surréalités de certains nantis, c’est ce que dénonce Eric Zemmour avec justesse à plusieurs reprises.


Gageons Que Ces Mots Ne Tombent Pas Face Au Mur De l'Indifférence , Au Mépris, Au Contentement Mais Aussi Face Aux Aigris , Aux Rabats Joie Et Aux Contempteurs ... Ceux-ci sont Aussi Des Armes De Destructions Massives...

Partager cet article

Repost 0
Published by Benjamin Blizard ( Thierry Chapin ) - dans environnement écologie économie sciences
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Thierry Chapin
  • Le blog de Thierry Chapin
  • : Un Blog qui fera souffler un vent de fraîcheur pour réveiller ou enrichir les esprits des curieux à la fois intéressés par la Politique, L'Ecologie , l'Economie , les Sciences, la Pensée et la Culture . Vastes Sujets ? Heureusement !
  • Contact

Recherche

Liens